in

L’Algérie officialise sa demande d’adhésion au groupe des Brics

L’Algérie a annoncé ce lundi 7 novembre avoir déposé officiellement sa demande d’adhésion au groupe des Brics, groupe d’États qui réunit le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. 

L’annonce a été faite lundi par Leïla Zerrouki, chargée des grands partenariats internationaux au ministère algérien des Affaires étrangères. L’intérêt a été affiché depuis l’été par le président Tebboune. Cette demande algérienne d’intégrer les Brics intervient dans un contexte international marqué par la guerre en Ukraine et la volonté de la Chine et de la Russie de créer un contrepoids à ce qu’elles considèrent comme « l’hégémonie occidentale ».

Publicité
Publicité
Publicité

Les cinq pays des Brics entendent renforcer leur poids et mieux faire avancer leurs points de vue dans les négociations économiques internationales, notamment au G20, au FMI et à l’OMC. Lors du dernier sommet des Brics, en juin 2022, en Chine, la décision d’ouvrir l’adhésion à d’autres pays a été prise. Des pays comme l’Iran, l’Arabie saoudite ou l’Algérie pouvaient donc candidater.

L’Algérie possède des relations diplomatiques et économiques fortes avec les pays de ce groupe. La Chine et la Russie ont déjà déclaré appuyer sa demande. L’Afrique du Sud est également un allié traditionnel d’Alger, le principal sur le continent africain.

Le changement à la tête du pouvoir au Brésil et le retour du président Lula pourraient aussi jouer en faveur de cette candidature. Tous ces éléments réunis devraient consolider la position algérienne.

Publicité
Publicité
Publicité

RFI

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Je pense que le BRICS est en crise,

    L’Algérie, sera peut etre un membre, mais plus un super marché qu’une usine,

    Le pouvoir donnera tout pour durer, il vendera maison et ses occupants.

    Acheter la ferailles des russes, pour que ces derniers modernisent leur armées, et en contre partie le pouvoir d’Alger dure plus longtemps.

    L’experience du passé en metallurgie avec l’indien, a permis au pouvoir de durer et à l’indien de
    s’enrichir.

    La chine a tout en Algerie, en contre partie, son fauteuil permanent sauvera le pouvoir.

    C’est une adhesion du pouvoir d’Alger au groupe BRICS

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Suède : l’odieuse agression d’une femme voilée brise la quiétude de l’île de Lidingö

Etre sportif à Gaza : un acte de résistance pour sept jeunes palestiniens, admirables de positivité