in

L’Algérie classée parmi les pays qui menacent la santé financière américaine

Blacklistée et sous étroite surveillance, l’Algérie est dans le collimateur des Etats-Unis, notamment de son département du commerce extérieur, qui vient de la classer dans la catégorie des pays représentant "le plus de risques pour la santé financière des États-Unis en 2012".

Epinglée pour sa propension à ne pas respecter "les mesures de protection des droits de propriété intellectuelle", l’Algérie vient allonger la liste de 13 pays, identifiés par les Etats-Unis comme adeptes de la contrefaçon traditionnelle et du piratage des œuvres sur le Net.

La Chine, la Russie, le Canada, l’Argentine, l’Algérie, le Chili, l’Inde, Israël, la Thaïlande, l’Indonésie, le Venezuela, le Pakistan et l’Ukraine composent ce hit-parade des nations suspectées de mettre en péril pas moins de "40 millions d’emplois sur le sol américain", et l’Algérie y figure en bonne place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adnan Ibrahim ou la maïeutique de l’œuf qui refuse d’éclore

Le Premier ministre du Qatar humilié à New York