in

La (très) Grande Mosquée d’Alger s’ouvre à Emmanuel Macron

Petite visite en avant-première du spectaculaire édifice musulman où se rendra le président français durant son voyage en Algérie.

Du haut de ce minaret, combien de siècles – à venir – vous contemplent ? La Grande Mosquée d’Alger, qu’Emmanuel Macron visitera lors de son voyage en Algérie, détient un minaret de 265 mètres. Monter par ascenseur ses 43 niveaux, jusqu’à son sommet, et contempler la vue à couper le souffle sur la baie d’Alger et l’ensemble de la ville est une expérience assez incroyable. De là, la Basilique Notre-Dame d’Afrique – qui a été ouverte en 1872 –, sur son promontoire face à la mer, semble un petit point minuscule… Le minaret de la Grande Mosquée est le plus haut du monde, ce fut voulu ainsi : il dépasse le minaret de la Mosquée d’Hassan II à Casablanca, qui culmine à 210 mètres.

De toute façon, cette Grande Mosquée d’Alger porte bien son nom : toutes les dimensions sont spectaculaires. Cet établissement, dont la construction a commencé en 2012 pour s’achever en 2019, a été conçu par un architecte allemand, Jürgen J. K. Engel, mais construit par des Chinois – il se dit que les Allemands craignaient de ne pas pouvoir édifier une structure aussi haute assez solide, les Chinois ont apparemment eu moins de scrupules…

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Lire la suite sur Le Point

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’ouvrage qui aura coûté à peu près un milliard, fait toujour autant jazzé ceux dont l’argument premier qu’ils brandissent à tous bouts de mots, fut que cet argent aurait pu servir autrement et être investi ailleurs, quid l’école et par conséquent, l’éducation du peuple ou encore les hôpitaux et ses services de santé qui sont , il est vrai, totalement délabrés. Le premier d’entre eux fut bien sûr ce quotidien aux ordres( le Point) et grand pourfendeur de l’islam, dont le titre ici présentement, est très révélateur et surtout évocateur: la (très) Grande Mosquée( le roy des moutons a bêlé, bèè, bèè) , qui fera oublier du même coup, la somme faramineuse engagée juste pour réparer Notre Dame alors que pour beaucoup à Paris, c’est la misère totale.

    Ce qui vaut d”être bon pour les uns, sera certainement trop cher pour les autres, et que par conséquent, si les algériens(le pouvoir) se sont acquittés des dépenses, c’est bien qu’il yavait quelque chose de pas nette là dessous. C’est bien connu !

    Pour ma part, je l’ai dit et répété, la grande réussite de feu Bouteflika( paix à son âme), sans doute n’était-il pas net mais ici sera un autre débat, réside dans ces murs érigés grâce à l’argent du pétrole(et pas le sien of course), qui ne pourront pas et qui ne sauront jamais détournés par quelques coquins mûs par une corruption chronique et rébarbative. Une manne disais-je, qui fit la part belle des caciques, qui à l’époque gravitaient autour du pouvoir et dont les sommes colossales qu’ils détournèrent, finirent dans des comptes offshore, et plus particulièrement dans des banques européennes et françaises en particulier. et dont je doute qu’elles rendent un jour, un argent indûment pris à celui qui en est légitimement propriaitaire, le peuple algérien.
    Les Usa ont eu la Fed, les algériens, la France.

    La corruption régne en maître en Algérie et alors? N”existe-t-elle pas ailleurs et en plus subtile? Sarkosy, Balkany, et avant Chirac, Mitterrand, la liste est longue.

    J’oubliais, la manne a servi bien des algériens, certains plus que d’autres certes, mais bien tous quand la paix sociale fut installée. Là où le bat blesse, c’est que des sommes considérables furent allouées par l’Etat algérien, aux écoles, aux hôpitaux, au wilayas(préfectures) et aux institutions qui en réclamaient la part, et que tous, du plus haut fonctionnaire au dernier des employés qui avaient la derniere des responsabilités, ont détournés ce qui devaient servir à scolariser, éduquer, soigner, arranger et embellir le quotidien des algériens, à seule fin d’en enrichir l’individu dans son individualisme forcené et son besoin vital de ne plus avoir à travailler.
    C’est bien connu l’algérien ce grand fainéant : Makla ou r’guèd ( manger et dormir) !

    Alors plutôt qu’en cherchant à faire la leçon tout le temps, d’aucuns gagneraient à reconsidérer leur position en cessant de critiquer des dirigeants algériens, aussi voleurs soient-ils, dont la charge fût très compliquée alors qu’ils avaient à gérer un peuple vaillant certes, mais bien ignorant du fait politique et peu habitué aux affaires citoyennes qui a subit pendant l’épisode coloniale un grave préjudice psychologique, le rendant nerveux et pour longtemps.
    On dit qu’on vit mieux en Europe, en France en particulier, tant il est vrai , mais c’est oublier qu’il n’y a pas eu de guerres chez elle depuis des lustres, et que générations après générations, les populations issues de ce continent, ont été elevées dans le calme, la joie et …l’opulence( dixit Macron).

    L’argent, le succès, la gloire, c’est une chimère qui passe.
    La pierre en revanche, reste toujours à sa place.

    • combien coutera la réparation de Notre Dame, le roy de la merguez congélé si tant qu’on ait à comparer les édiices, et dont on découvre finalement qu’ils servent la même cause, Dieu pour ne pas Le citer?

      Et puisqu’on y est, combien a coûté la démesure quand on se prétend fille de l’église, quid de la basilique Notre Dame d’Afrique, construite avec les richesses et la main d’oeuvre algérienne (quand il s’agissait des basses besognes bien évidemment, pas des ingénieurs et autres artisans), la Cathédrale Notre-dame( dont les travaux ont commencé il y a près de 900 ans), les palais somptueux, Le Louvre, Versaille et j’en passe, qui font le bonheur des touristes aujourdhui?

      L’Algérie n”a-t-elle pas le droit d’avoir son patrimoine propre, qu’Elle pourrait ériger et montrer au vu et au su de tous, à travers les siècles et qui générerait un revenu économique tout à fait substantiel?
      Que nenni, selon le roy des croisés( St Louis y laissera sa peau) qui fourbit toujours son épée en menaçant d’ occire le sarrazin, voudrait que la culture soit réservée qu’aux seuls français ou ces blancs immaculés et vertueux.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Algérie-France : libérer l’avenir de l’obsession du passé

Inde : les réfugiés rohingyas craignent d’être expulsés