in

La sous-culture des “Croisés” islamophobes gangrène les rangs de l’armée américaine

La grande muette américaine peut difficilement passer sous silence son « problème islam », alors que  la propagation de la sous-culture « Crusader » contamine ses rangs, mettant en lumière une sombre croisade interne, à l’instar d’un officier qui, en 2012, distillait une haine implacable dans ses cours militaires, appelant à déterrer la hache de guerre contre les musulmans.

Les violations de la liberté religieuse sont légion au sein de l’armée US comme s’en est fait tristement l’écho, depuis 2007,  la Fondation Militaire pour la Liberté Religieuse, documents étayés à l’appui, tout en observant l’engouement pour une croisade d’un autre âge qui ne cesse d'enflammer les esprits prêts à en découdre, munis de l’attirail et des oriflammes aux couleurs de leur « guerre sainte ».

Les nombreux pro-croisés américains qui jusqu’ici sévissaient sur leur clavier, via des forums et autres blogs Internet, ont fait des émules dans l’institution militaire au point que leur nom de code « Kafir » ou « Infidèle » est devenu le label d’un équipement guerrier très en vogue parmi des jeunes recrues, qui n'attendent que le signal pour enfourcher les destriers des temps modernes.

Exposés à la vente en ligne sur des e-boutiques qui ont fleuri sur la Toile, des T-shirts, insignes, revêtement de balle, étuis de fusil, ainsi que des tatouages ​​très tendance portant l'inscription menaçante «kafir» et «infidèle» font fureur auprès de soldats qui ne craignent pas d’afficher leur appartenance à une sous-culture belliciste, à la consternation d’un certain nombre de leurs camarades qui se disent inquiets devant la montée de l’islamophobie au sein de l’armée et la déshumanisation généralisée des musulmans qui en résulte.

Mais le plus explosif dans cette poudrière est sans nul doute la révélation du nom du fabricant de la ligne d’accessoires « Major League Infidel », qui n’est autre que la société Crye qui confectionne les tenues de camouflage de toutes les forces armées de la première puissance mondiale. Dans les petits papiers du ministère de la Défense, Crye, drapé dans sa respectabilité institutionnelle, habille la haine de l’islam sous l’étiquette « Infidèle », contribuant ainsi à opacifier un peu plus la grande nébuleuse militaire américaine.

 

             

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Michel Onfray banalise la haine de l’islam à tous les micros

Débat Beur FM sur le spectateur auteur de la quenelle sur Canal +