in

La première sénatrice arabo-musulmane d’Australie fait un tabac avec sa broche “halalisée”

Entrée par la grande porte au Parlement australien, le 2 juillet dernier, en tant que première sénatrice arabo-musulmane plébiscitée par les urnes, Anne Aly, 49 ans, une universitaire émérite d’origine égyptienne, engagée en politique sous les couleurs du parti Travailliste (ALP), connaît déjà un regain de popularité, alors même qu’elle n’a pas encore imprimé sa marque volontariste sur son mandat.

C’est à une broche très originale, représentant un plat halal, offerte par HungryLaaLaa, un concepteur d’accessoires et de produits dérivés commercialisés en ligne, que cette experte de la lutte contre le terrorisme, reconnue pour la qualité de ses analyses et ses préconisations, élue dans la circonscription de Cowan où elle réside depuis plus de quinze ans, doit son joli succès, faisant de nombreux envieux dans et hors de l’hémicycle.

De nombreux envieux, sauf une… Pauline Hanson, 62 ans, la sénatrice islamophobe et fer de lance du Parti ultra-nationaliste "One Nation", dont l’aversion pour le halal confine au grotesque.

Cette dernière n'a en effet pas digéré la création du plat portant son nom « Le Hanson’s Halal », préparé aux petits oignons par le restaurant très prisé de Sydney, le « Soul Burger », et relevé à la sauce piquante de la dérision pour mieux dénoncer son obsession pathologique et l’indigence de son programme politique qui n’a que l’islam comme seul axe fort.

On n’ose imaginer ce que la vue d’une telle broche épinglée sur Anne Aly, sa collègue et non moins farouche adversaire politique qui l’arbore avec une vraie jubilation, en faisant deux « V » de la victoire à son adresse, doit provoquer en elle…

Une fureur décuplée sans doute, à l’heure où la broche « Halalisée » fait fureur sur le Net, nombreux étant les Australiens qui passent commande pour se la procurer, et le capital sympathie de la sénatrice Aly grimpe en flèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La franc-maçonnerie dans le monde arabe et musulman

Polémique Burkini : pour la députée belge, Mahinur Özdemir, “les libertés fondamentales ne sont pas négociables”