in

La première députée musulmane d’Ecosse s’engage à défendre les droits de la communauté musulmane

Plébiscitée par les urnes, lors du grand scrutin national du 7 mai dernier qui a réélu dans un fauteuil David Cameron, le Premier ministre britannique, Tasmina Ahmed-Cheikh, 44 ans, est entrée par la grande porte dans les annales politiques d’Ecosse en devenant la première députée musulmane d’une contrée qui a soif d’indépendance et a propulsé au pouvoir les Indépendantistes.

Remportant haut la main la circonscription Ochil et South Perthshire sous les couleurs du grand gagnant des suffrages, le Parti National Ecossais (SNP), dont les candidats ont triomphé en raflant 56 sièges sur les 59 à pourvoir, cette mère de quatre enfants, toute entière acquise au « Yes ! » de la souveraineté écossaise, s’est engagée à servir au mieux les intérêts de la communauté musulmane, à l’échelle locale et nationale.

A peine élue, et déjà pleinement consciente des immenses attentes que cristallise, dans l’opinion publique, le succès de son parti farouchement « anti-austérité », mais aussi des espoirs qu’a fait naître sa candidature parmi ses coreligionnaires, Tasmina Ahmed-Cheikh se dit impatiente à l’idée d’instaurer des liens de confiance avec toutes les communautés, et notamment sa communauté de cœur, souhaitant devenir une interlocutrice privilégiée et de poids. "J’espère être perçue comme une parlementaire digne de foi, plaidant sans relâche pour l’égalité, l’équité de traitement et la prospérité de mes concitoyens", a-t-elle déclaré, en se préparant à livrer bataille, dans le temple législatif, contre les coupes sombres prévues par le gouvernement conservateur d’Ecosse.

"Le SNP sera non seulement la voix de l'opposition, mais aussi la voix du changement, et la voix de la peur face au conservatisme qui favorise les disparités criantes et la paupérisation de la société écossaise", clame haut et fort la parlementaire qui aspire à ce que le pays du chardon reste au sein de l’Union Européenne, tout en s’alarmant du nombre croissant d’Ecossais qui survivent grâce aux banques alimentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un jeune migrant musulman sauve une Israélienne de la noyade

Il y a bien du porc dans les légumes de la marque Bonduelle