in ,

La plus grande mosquée d’Australie diffusera l’Adhan tout au long du mois de Ramadan

La grande nouvelle s’est vite répandue à Lakemba, une banlieue située au sud-ouest de Sydney, et a fait encore plus rapidement le tour des localités voisines, suscitant dans chaque foyer musulman une immense joie qui n’a eu d’égal qu’une impatience fébrile.
Il faut dire que l’événement est à marquer d’une pierre blanche : pour la première fois de son ancrage historique au cœur de la lointaine Australie, la plus grande mosquée du pays, qui rayonne à des kilomètres à la ronde depuis plus de 40 ans, a eu l’autorisation de diffuser l’Adhan tous les soirs, à travers des haut-parleurs, jusqu’à la fin du mois de Ramadan.

A l’autre bout du monde aussi, la célébration du mois béni est assombrie par la folle course d’un virus qui traverse les mers et part à l’abordage de toutes les contrées, obligeant l’îlot du multiculturalisme à se barricader, ses mosquées à fermer leurs portes, et les fidèles à se retrancher chez eux, la mort dans l’âme.
Aussi, la décision de bon augure du Conseil municipal de Sydney de laisser retentir l’Adhan, depuis la Grande Mosquée de Lakemba, a-t-elle été unanimement saluée par les responsables de la communauté musulmane, et perçue comme l’un des précieux bienfaits d’un mois sacré qui en regorge.

L’enceinte sacrée de la Grande Mosquée d’Australie vidée de ses fidèles

« De nombreux habitants de Lakemba sont de confession musulmane, et je peux vous assurer que tous étaient bouleversés, mardi 28 avril, lorsqu’ils ont entendu l’Adhan au moment de rompre le jeûne », a relaté Ahmad Malas, le directeur de l’Association islamique libanaise. « Certains n’en croyaient pas leurs oreilles, les gens sont sortis précipitamment de chez eux pour mieux l’entendre, des habitants des communes voisines sont arrivés massivement pour l’écouter et immortaliser l’instant avec leur téléphone portable », a-t-il poursuivi, avec des étoiles dans les yeux.
Instant suspendu dans le temps, unique et mémorable, dès que résonne l’Adhan dans le ciel de Lakemba, au moment où le soleil se couche à l’horizon, il transporte d’émotion toutes celles et ceux que ses modulations subjuguent, bien au-delà de la sphère musulmane.
 
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
    • Je ne sais pas si tu es déjà sorti de ton trou au fin fond de la ploucardie profonde mais je peux te dire qu’Allah m’a donné de visiter cette mosquée Masjid Ali où j’ai prié. Elle est située dans Lakemba. Pratiquement tous les habitants sont musulmans avec école, medecins, commerces …
      Cette mosquée est la plus grande du NSW et située dans une rue ordinaire, modeste. Elle ne dénote pas et est bien intégrée plus qu’à Auburn où il y a la réplique de la mosquée turque.
      Et si les autorités australiennes ont autorisé le Athan ( preuve qu’il ne se pratiquait pas ) c’est qu’elles ont bien étudié le pour et le contre.
      Ne t’inquiète pas pour les australiens, il n’y a pas de territoires perdus chez eux. Tout le monde a sa place, il suffit de prendre le train à Sydney pour le constater.
      Reste toi même, tu n’auras pas de nouvelle naissance, ta citoyenneté se mesure à ton implication dans la construction du pays. Tout le monde y est respecté et le pays est bien porté par tout le monde.
      Tel est le climat général que dégage Sydney et je peux te dire qu’elle se porte bien

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La Mecque : les autorités saoudiennes lancent une vaste opération de désinfection de la Grande Mosquée et de la Kaaba

Chine: un robot livre les repas et les boissons aux personnes mises à l’isolement