in

La mosquée d’Escaudain à nouveau profanée : l’islamophobie gravit un nouveau stade dans la haine.

Dimanche 26 février au matin, les fidèles de la ville d’Escaudain (59) ont eu la douloureuse surprise de constater des inscriptions à caractère nazi sur la façade de leur mosquée. Ce lieu de culte subit ainsi sa deuxième profanation en l’espace de quelques années. Alors que les actes islamophobes ont augmenté de 34 % en 2011, l’année 2012 s’ouvre dans la même tendance : celle qui voit l’islam et les musulmans subir une stigmatisation de plus en plus insupportable.

Le climat délétère qui règne en France n’est certainement pas étranger dans cette funeste recrudescence. La campagne électorale et les dérapages réguliers sur le fait musulman qu’elle provoque ne font que jeter de l’huile sur le feu. Il est donc urgent de mettre fin à cette atmosphère nauséabonde et d’exiger de la classe politique de cesser toutes ces controverses à répétition qui parasitent le débat public et minent la cohésion nationale.

Il est également impératif de prendre la mesure de cette nouvelle agression. En effet, il y a deux semaines, l’Eglise d’Escaudain a fait l’objet de dégradations avec des inscriptions stupides du style « Vive le Maroc » et « Morts aux blancs ». Quinze jours plus tard, c’est donc au tour de la mosquée de faire les frais de ces agresseurs. Il ne fait aucun doute que les commanditaires des deux agressions sont les mêmes et que leur objectif minable est de monter les communautés les unes contre les autres pour précipiter une forme de guerre civile. Il faut rendre hommage aux fidèles chrétiens et musulmans ainsi qu’à tous les humanistes de la ville d’Escaudain qui, après ces deux agressions, ont exprimé la même indignation et se sont joints dans un élan de solidarité exemplaire. Peu après la profanation de l’Eglise, des musulmans avaient assisté à la messe et ce sont des chrétiens, des élus ainsi que de nombreux citoyens qui sont venus témoigner leur sympathie auprès d’une communauté musulmane profondément blessée.

Cependant, cette noble réaction ne dédouane en aucun cas les pouvoirs publics qui doivent tout mettre en œuvre pour retrouver les semeurs de haine, responsables de ces actes d’une gravité extrême. Le Collectif des Musulmans de France (CMF) restera très vigilant sur ce point. Il tient également à saluer la dignité exemplaire des habitants d’Escaudain. La réponse citoyenne et fraternelle dont ils ont fait preuve est la meilleure manière à adopter pour lutter contre cette islamophobie galopante qui met en péril le vivre-ensemble.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des pétromonarchies, un exemple de démocratie unique au monde

Le Parti Socialiste boycotte la Rencontre Annuelle des Musulmans du Nord !