in

Egypte: un jeune chrétien meurt après avoir secouru une jeune fille musulmane

La mort tragique d'un jeune copte bouleverse l’Egypte

Egypte: un jeune chrétien meurt après avoir secouru une jeune fille musulmane

Publicité
Publicité
Publicité

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 16 novembre 2018

Mina Kamel, un jeune copte, est pleuré par les siens, depuis ce jour funeste de novembre, à Assouan, où il a perdu la vie en secourant une jeune fille musulmane.

Les hommages posthumes se multiplient pour saluer l’acte héroïque de ce jeune égyptien. Blessé d’un coup de couteau au cœur, après poursuivi l’agresseur de la jeune fille, Mina Kamel a succombé à une grave hémorragie interne.

Publicité
Publicité
Publicité

Consternés, les musulmans d’Assouan sont allés soutenir ses parents effondrés, tandis que d’autres organisaient ses funérailles avec l’église locale. Deux cérémonies d’obsèques religieuses ont été célébrées, à l’église et à la mosquée. Dans une mosquée ornée de portraits du regretté jeune chrétien, l’imam a loué sa bravoure devant des fidèles émus et recueillis.

12 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Paix à son âme à cet homme courageux! Toutes mes condoléances à sa famille.
    @sylvie anne : oui, les médias devraient relayer ce genre de drame pour montrer que les chrétiens et les musulmans d’orient souffrent ensemble et sont unis face à l’adversité qu’ils traversent.

    • Oui paix à son âme Diana
      Ça va même bien au-delà de ce que vous croyez, puisque c’est carrément à l’auteur du message et non pas au simple messager, qu’il sied de dire ce que vous rapportez.
      Sourate Al Maida la table servie
      مِنْ أَجْلِ ذَٰلِكَ كَتَبْنَا عَلَىٰ بَنِي إِسْرَائِيلَ أَنَّهُ مَن قَتَلَ نَفْسًا بِغَيْرِ نَفْسٍ أَوْ فَسَادٍ فِي الْأَرْضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ النَّاسَ جَمِيعًا وَمَنْ أَحْيَاهَا فَكَأَنَّمَا أَحْيَا النَّاسَ جَمِيعًا ۚ وَلَقَدْ جَاءَتْهُمْ رُسُلُنَا بِالْبَيِّنَاتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيرًا مِّنْهُم بَعْدَ ذَٰلِكَ فِي الْأَرْضِ لَمُسْرِفُونَ (32)
      [32] Voilà pourquoi Nous avons édicté cette loi aux fils d’Israël : «Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme le meurtrier de l’humanité tout entière. Quiconque sauve la vie d’un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l’humanité tout entière !» Malgré les multiples et irréfutables preuves qui leur furent apportées par Nos prophètes, beaucoup d’entre eux n’en continuèrent pas moins à commettre des excès sur la Terre.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Pétain : fasciste un jour, fasciste toujours !

Prier Allah au métro d’Alger