in

La ministre algérienne des TIC résolue à interdire les sites internet à caractère pornographique et raciste

Surnommée la « surdouée » par les médias, incarnation du renouveau féminin et générationnel dans le sérail politique algérien, Houda-Imane Faraoun, 37 ans, la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, est le nouveau visage de la lutte contre la nuisance des sites à caractère pornographique et raciste, de l’autre côté de la Méditerranée.

C’est au cours d’une conférence de presse, donnée jeudi dernier, que la brillante physicienne algérienne promue ministre des TIC, la plus jeune du gouvernement Sellal, et mieux encore, l’une des plus jeunes de l’histoire de l’Algérie indépendante, a affiché son volontarisme politique en la matière, en répondant à une question sur le blocage de ces sites néfastes qui « propagent le vice » et « appellent à la violence et au racisme ».

Résolue à prendre le problème à bras-le-corps, Imane-Houda Feraoun a demandé à l’Assemblée Populaire Nationale (APN) de réfléchir instamment à un projet de loi permettant de leur faire barrage, regrettant que la Tutelle ne soit pas à même de les mettre hors d’état de nuire sur le territoire national.

Concernant la protection des enfants contre leurs contenus dangereux et préjudiciables, la ministre algérienne a insisté sur l’existence d’ « outils et techniques, permettant aux parents de contrôler les terminaux mobiles de leurs enfants et les protéger de ces sites ».

Elle a également vivement déploré la « ruée massive des internautes algériens vers les réseaux sociaux, qui représentent 80% de la consommation de la bande passante internationale », qualifiée de « véritable danger » offrant sur un plateau des milliards de dollars aux fondateurs de ces mêmes réseaux sociaux, à l’heure où l’Algérie déploie des « efforts considérables pour fournir une bande passante suffisante ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nadia El Bouga, une sexologue revêtue d’un voile, brise les préjugés devant les caméras de LCI

« Tu es une musulmane de merde » (vidéo)