in

La Mecque : le sauvetage poignant d’un enfant par sa mère piégée dans l’enfer de la bousculade de l’Aïd

Théâtre de deux tragédies absolues qui ont, en l’espace de dix jours, lourdement endeuillé la Terre Sainte et son grand pèlerinage, la Mecque a été aussi le haut lieu de sauvetages familiaux particulièrement poignants qui resteront à jamais gravés dans la mémoire de leurs témoins, traumatisés et émus aux larmes à leur évocation.

A l’instar de ce jeune garçon mort écrasé sous l’imposante grue de chantier dont la chute s’avéra des plus meurtrières, non sans avoir eu l’extraordinaire réflexe de pousser sa mère pour la mettre hors d’atteinte, une mère de famille, prise au piège de l’effroyable bousculade de Mina en ce jour dramatique de l’Aïd, puisa en elle le courage inouï de jeter son enfant dans l’une des tentes qui jalonnaient le parcours pour lui éviter d’être piétiné par la foule. Un geste salvateur que seule la force du désespoir a rendu possible.

Le drame qui se nouait sous leurs yeux impuissants hantera longtemps plusieurs pèlerins égyptiens, incapables de porter assistance à cette mère en grande détresse, qui leur cria avec peine de prendre soin de son enfant, avant d’être emportée par le terrible mouvement de foule.

"Elle était loin de nous, elle pouvait à peine respirer, et à la vue de notre tente, elle a jeté son enfant vers nous. Son nom est Ibrahim. Nous avons veillé sur lui, et nous sommes heureux de pouvoir annoncer qu’il a survécu", a raconté, bouleversé, l’un de ces pèlerins venus d’Egypte, en indiquant qu’il s’était mis rapidement à la recherche de sa mère et d’autres parents, anxieux à l’idée d’apprendre que le petit Ibrahim était devenu orphelin.

Aussi, a-t-il été submergé d’une joie indicible quand l’oncle du garçonnet s’est présenté à lui, porteur d’une grande et bonne nouvelle : la mère de l’enfant était vivante et hospitalisée au sein de l’unité médicale de Mina, ses jours n’étant plus en danger. "Lorsque l’enfant a aperçu son oncle, il s’est précipité pour l’enlacer. Les retrouvailles furent très émouvantes", a relaté le pèlerin égyptien, bienfaiteur du petit Ibrahim, qui ne pouvait espérer plus heureux dénouement dans cette catastrophe humaine incommensurable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Républicains se désolidarisent de Morano sur ses propos sur la “race blanche”(vidéo)

Pour Jean-Christophe Lagarde, N. Morano est « une porte-parole du Ku Klux Klan » (vidéo)