in ,

La lettre de Malcolm X sur le Hajj entrée dans l’histoire

Alors que le Hajj vient de s’achever, les mots poignants de Malcolm X, traduisant l’émotion indescriptible qu’il a ressentie en accomplissant le grand voyage de toute une vie en Terre sainte, n’ont rien perdu de leur forte résonance.

C’était en avril 1964, quelques mois avant son assassinat, le charismatique leader du mouvement noir aux Etats-Unis, bouleversé et chamboulé par son immersion parmi des dizaines de milliers de pèlerins, blancs et noirs unis par la même foi profonde en Dieu, s’était confié à cœur ouvert dans une magnifique lettre adressée à ses compagnons de Harlem.

Une lettre entrée, comme lui, dans l’histoire.

Publicité

MX2

La belle lettre de Malcolm X sur le grand voyage qui changea sa vie : le pèlerinage à La Mecque.

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 2 mars 2018

 

Publicité

 

Publicité

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Biz. Vous ne mettez rien à sa juste place. Vous êtes de parti pris. Vous êtes aussi incohérent. Vous me parlez des mamelouks et vous ne comprenez pas ce que j’entends par institutionnalisation. Prenez un dictionnaire et renseignez vous un peu mieux sur le rôle de l’esclavage dans l’édification des premiers califats, des siècles avant la colonisation européenne et le commerce triangulaire. Lisez aussi les prolégomènes pour comprendre le rapport entre couleur de peau et esclavage. On désigne encore les noirs par « abid » dans les pays musulmans.
    Sur ce qui se passe à notre époque :
    https://blogs.mediapart.fr/edition/memoires-du-colonialisme/article/221117/esclavage-traites-negrieres-et-racismes-arabes-sans-indignation-selective
    Vous avez raison on n’en est pas encore au stade des lois mémorielles. Il faudrait déjà rompre avec ces pratiques que l’Occident a abandonné il y a 2 siècles. Plutôt que rire moi je dis que c’est à pleurer.

  2. @Biz.
    « La souffrance est IDENTIQUE que l’on soit blanc ou noir. Il va falloir lutter contre vos préjugés ». Mais c’est surtout contre vos préjugés que je lutte. N’avez vous pas lié racisme et esclavagisme dans un post précédent pour maximiser la traite occidentale et minimiser la traite orientale ? Je vous cite :
    « Dans les pays musulmans, les hommes ne sont pas meilleurs. Ils ont réduit à l’esclavage des populations certe mais jamais sous l’angle racial. Meme si l’on execre l’esclavagisme sous toutes ses formes, cela fait une DIFFERENCE NOTABLE. »
    Content que vous vous ralliez à mon avis finalement. Mais il va falloir aller plus loin encore. Pourquoi minimiser ce que font la Libye ou le Qatar ? C’est condamnable un point c’est tout. C’est un crime un point c’est tout. Personne ne les a forcés à se comporter ainsi.
    Je mens ? Absolument pas. Lisez le coran. L’esclavagisme y est considéré comme un fait. Il n’y est pas condamné. Il préexistait à Mahomet. Il a été institutionnalisé après. Comment croyez vous que les arabo musulmans se soient étendus ? L’esclavage était un pilier dans le fonctionnement des califats. Vous avez d’ailleurs cité l’exemple des mamelouks.
    Les pays arabes reconnaissent l’esclavagisme ? Vraiment ? On a toute une logique de lois mémorielles en France pour rappeler ce que l’état français a pratiqué comme tant d’autres. Même au niveau européen, américain, on reconnaît l’esclavagisme. Expliquez moi ou sont les lois mémorielles dans les pays arabes. Ou est la repentance ? Pourquoi est-ce que ça continue de nos jours ? C’est vous qui me faites bien rire quand je vois vos tentatives de minimiser le racisme et l’esclavagisme hors Occident.

    • @Zarathoustra
      La liaison entre le racisme et l’esclavagisme a été réalisé par “l’occident” comme justification de ce dernier. Elle n’a pas été faites par moi, je ne fais qu’un constat.
      D’ou parlez vous, avez vous des éléments historiques, des textes, des études pour soutenir vos dires, pour affirmer que l’islam a institutionnalisé l’esclavage, mais mon pauvre ami l’esclavage était un système planétaire à cet époque. Vous refaites l’histoire selon vos envies.
      La meilleure de toutes est tout de même “la logique des lois memorielles”, il y a de quoi se taper le cul par terre. Rien que l’expression se suffit à elle même.
      Il faut savoir qu’en cette matiere il aura fallu attendre 2001 pour que Taubira (une descendante d’esclave) ait gain de cause sous les quolibets et autres saloperies véhiculées par les médias institutionnels. On “accorde un bout de loi en niant le droit aux héritiers tous types de dédommagement des tords subis. Ou est la repentance? Elle est belle “la logique des lois memorielles”.
      Je ne mininimise aucun racisme ou esclavagisme, je les remets juste à leur proportion et à leur place.

  3. @Biz. Pas vraiment c’est le déni qui vous aveugle. Lisez Tidiane N’Dyaye vous y verrez plus clair. Ca c’était hier. A notre époque, on a vu comment se comportaient la Libye avec les migrants subsahariens, le Qatar qui applique la kafala aux travailleurs immigrés. Il y a également eu plusieurs articles sur Oumma qui montrent qu’il y a un problème de racisme anti noir au Maghreb. Par ailleurs les mamelouks étaient des blancs. Enfin l’esclavagisme est un crime qui ne peut être excusé en aucune manière. Bref vous vous racontez des histoires et en venez à justifier l’injustifiable. La seule différence avec l’Occident c’est que lui est capable d’assumer son histoire, d’y faire face quand d’autres tentent de cacher leurs crimes.

    • @Zarathoustra
      Le seul deni que je vois ici est le votre. Vous mentez et induisez les lecteurs en erreur en accusant les musulmans d’esclavagisme, en accusant l’islam d’etre la cause de cet etat de fait. Comme vous avez pu le lire, nous n”avons aucun pb de reconnaissance du fait esclavagiste en Orient. Pour ce qui est de la Lybie, qui est donc est à l’origine des troubles qui ont permis cette explotation des migrants? La Kafala est pratiquée par le Quatar sans distinction de l’origine ou de la confession des immigrés. Par contre la France est une grande amie du Quatar (Vente d’armes, PSG, 120 entreprises françaises sont implantées au Quatar, etc…). Quand au Pb de racisme anti noir au Maghreb, il est sans commune mesure avec celui qu’ils ont en occident. L”apartheid est une invention déposée.
      Vous avez du mal me lire, je ne vois pas ce que j”ai pu justifier de particulier dans mon précédent post.
      Pour ce qui est des Mamelouks, c’etaient bien des esclaves, apparemment la couleur vous pose probleme. Sachez qu’être esclave n’est pas synonyme d’être noir. La souffrance est identique que l’on soit blanc ou noir. Il va falloir lutter contre vos préjugés.
      Quand à l’occident qui assume son histoire, vous m’avez requinqué pour au moins quinze jours: j’ai mal aux cotes tellement je ris.
      Bonne continuation.

  4. Malcom X ou l’Islam, comme voie de la rédemption…

    Pour ceux qui ne connaitrait pas Malcolm X…

    C’est en apprenant à lire sur le tard… Et en se tournant vers l’Islam qu’il est parvenu à changer son destin dans une Amérique enragée par le racisme, la ségrégation et l’Apartheid qui ne laissaient alors aucune chance aux Noirs Américains ghettoïsés…

    A une certaine époque, ses discours sont très vindicatifs, agressifs contre les « Blancs », ce qui faisait la joie de ses détracteurs…

    Puis après ses voyages en Afrique, par la suite, Malcolm X, ouvrira son esprit et en se tournant doucement vers les autres, tous les autres…

    Alors que son discours devenait plus modéré, plus tolérant, il fut assassiné à l’Audubon Ballroom en février 1965…

    Comprends si tu peux…

    Il est un exemple, montrant qu’on peut tous faire des erreurs, j’irai même plus loin en disant que chacun a droit à l’erreur mais qu’il faut continuer d’apprendre et changer… Pour tous ceux qui ne refusent pas le salutaire devoir de mémoire comme moteur d’une pensée moderne… Regardez hier pour comprendre aujourd’hui et envisager demain…

    Aujourd’hui il nous reste de l’immense Malcolm X son boulevard à Harlem ( bien sûr) et son muséum Center for Research in Black Culture. Une branche de la New York Library dédiée aux études sur la Culture Noire … Mais surtout sa mémoire…

    Allah y rahmou

    • Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 15,21-28.
      Jésus s’était retiré vers la région de Tyr et de Sidon.
      Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, criait : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. »
      Mais il ne lui répondit rien. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Donne-lui satisfaction, car elle nous poursuit de ses cris ! »
      Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues d’Israël. »
      Mais elle vint se prosterner devant lui : « Seigneur, viens à mon secours ! »
      Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. –
      C’est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. »

      • les traductions les plus autorisées (Louis Segond) de ce passage donnent : “renvoie-la (Send her away)” et non “donne-lui satisfaction”, comme il est permis de le lire dans certaines versions du nouveau testament, comme pour atténuer les propos assez durs de Jésus envers cette femme cananéenne et païenne de surcroît. Cet épisode a t-il été fondateur de l’universalisme chrétien ou est-ce le rejet de l’apostolat de Jésus par son peuple ?
        A la lumière de l’actualité dans cette région, actuelle Israël ou Palestine, c’est selon, il semble que rien n’a changé pour les descendants de cette femme qui ont embrassé un des deux monothéismes.

  5. Malcom X a rejeté la religion des esclavagistes américains en se tournant vers l’islam.
    Etait-ce un bon choix ? Ne savait-il pas que les arabes ont pratiqué l’esclavage des noirs (et des blancs) pendant 14 siècles ?
    A sa place, je serais simplement devenu athée.

    • Il est juste retourné à la religion de ses ancêtres capturés par les esclavagistes chrétiens en Afrique de l’Ouest (musulmans de Guinée, Sénégal, Gambie…).
      Les arabes ont pratiqué l’esclavagisme sans distinction de couleurs, de race, … Leurs esclaves pouvaient être arabes, musulmans, … contrairement aux chrétiens (européens et américains) pour qui l’esclavagisme était raciale : seulement les noirs.
      Malcolm X étaient cultivé, il connaissait probablement ces faits.

      • Pas vraiment. Capturés et vendus par d’autres africains aux européens serait plus exact. Quant aux arabo musulmans ils réduisaient surtout en esclavage ceux qui n’étaient pas musulmans. Ça a même été l’un des moteurs de la conversion à l’islam en Afrique. Quoiqu’il en soit si vous considérez que tel esclavagisme serait plus digne que tel autre pour des raisons visiblement tribales c’est que vous avez finalement une mentalité de négrier.

        • L’esclavagisme était un système économique planétaire, aucun pays ou peuple n’a échappé à celui-ci. Le servage forme “moderne” de l’esclavage au Moyen-age remplaça celui-ci en europe. L’esclavage basé sur le racisme est un adaptation européenne permettant le commerce des hommes au simple prétexte qu’ils n’en seraient pas car n’ayant pas la bonne couleur de peau. Les argumentations foireuses suivront: ils n’auraient pas d’âme, seraient proche des animaux, etc..
          Dans les pays musulmans, les hommes ne sont pas meilleurs. Ils ont réduit à l’esclavage des populations certe mais jamais sous l’angle racial. Meme si l’on execre l’esclavagisme sous toutes ses formes, cela fait une différence notable.
          Il ni a pas de discrimination , un homme est un homme, mais dans ce système il a une valeur marchande. C’est dégueulasse mais c’est égalitaire.
          Contrairement à ce que vous affirmez tout le monde pouver devenir esclave, musulman comme non musulman. Votre haine de l’Islam vous aveugle.
          Sachez que nombre d’esclaves sont devenus sultans dans le monde musulman et je ne veux pour preuve que les dynasties de Mamelouks (esclaves en arabe) en Egypte et de janissaires en Turquie. Les règles de l’islam tendaient à rendre libre tout individu. La pratique s’imposait au musulman respectueux des regles et valeurs de sa religion.
          Je vous mets au défi de me donner un seul exemple identique dans le monde occidental.
          Il suffit maintenant de constater le résultat: les sociétés occidentales sont gangrénées par le racisme et occasionnent des dégats irréparables sur les hommes. Cette discrimination qui ne dit pas son nom occasionne l’exploitation de continents entiers par le monde occidental. L’esclavagisme prend juste une forme “moderne”.
          Si en plus on pouvait nous éviter cette condescendance et ce mépris qu’on les hommes politiques européens ou américains pour les dirigeants africains. Doit-on rappeler le discours de ce nabot de Sarkosy à Dakar, des “pays de merde” de Trump?
          Pour votre gouverne, sachez que l’Asie n’a pas été épargnée par ce fléau qu’est l’esclavagisme: On estime qu’après des millénaires d’esclavage, il existait 3 millions d’esclaves en Chine en 2016.
          Je vous engage donc à balayer devant votre porte avant de vous lancer dans la critique des civilisations qui vous dépasse.

    • leroy cohen

      Les pires esclavagistes furent les juifs, donc ferme la petit sayan:

      Les Européens n’ont joué qu’un rôle d’épiphénomène dans cet esclavage qui était majoritairement organisé par les Juifs. 5 Juifs étaient à bord des navires de Colomb. C’est l’un d’entre eux, Gabriel Sanchez, qui – avec l’aval des quatre autres – fit capturer 500 Indiens pour les revendre à Séville. Expulsé d’Espagne, les Juifs partirent aux Pays-Bas et fondèrent la Compagnie hollandaise des Indes Occidentales dont le premier négrier fut Hayman Levi, précurseur du commerce triangulaire. Il fut surpassé en « génie » par ses coreligionnaires Nicholas Löwe et Joseph Simon qui, à Newport, créèrent un réseau de 22 distilleries, vendant le rhum aux Indiens et aux colons, se rendant responsables des massacres commis par ces derniers, ivres-morts… Newport devient une ville juive, la plaque tournante du trafic d’esclaves dont ils avaient le quasi-monopole eux et leur flotte de 128 vaisseaux, notamment ceux d’Aaron Lopez qui, de 1726 à 1774, contrôlait à lui tout seul 50 % du marché et ce sont ses coreligionnaires Sandiford Lay, Salomon, Benezet et Woolman qui essayèrent, sans succès, d’imposer l’esclavage dans les Etats du nord. Parmi les esclavagistes juifs, notons un certain Matthias Bush en Pennsylvanie au 19e siècle et John et Jacobus Rosenfeld, qui n’avaient pas encore fait changer leur nom en Roosevelt…

    • de toute façon et malheureusement l’homme noir à été mal traité que ce sois par les arabes les blancs etc …….mais maintenant que fait ont ? ont avance ensemble dans la justice et l’équité ou bien chaque communauté continu à ce lamenter sur sont passé et ses blessure parce que la sa commence à êtres une obsession à tout le temps vouloir demander des comptes sur le passé à des gens qui n’étaient même pas présent à ce moment la pas née donc inexistant PS je suis d’origine algérienne je ne vais pas utiliser le passé colonialiste de la France sur des français et française pour tel ou tel raison bien au contraire si il me traite avec respect justice et équité je fais de même point bar le passé c’est le passé chaque chose à sa place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La psychanalyse à l’usage des musulmans ?

Paul Pogba cible d’insultes racistes abjectes en Angleterre