in

La journaliste belgo-algérienne, Layla Lefèvre-Haddad, agressée à Bruxelles après avoir critiqué le gouvernement algérien

La journaliste belgo-algérienne, Layla Lefèvre-Haddad, a été agressée physiquement à Bruxelles après avoir critiqué le gouvernement algérien. La FIJ, première organisation mondiale de la profession avec 600.000 membres, dénonce ces violences inacceptables et appelle les autorités algériennes à la raison.

Layla Lefèvre-Haddad, journaliste belgo-algérienne travaillant pour BBC Arabic et Al Hiwar TV, s’est exprimée il y a quelques jours sur sa page Facebook en s’adressant directement au président de la République algérienne, Abdelaziz Bouteflika, afin de critiquer ses 19 années de pouvoir. Elle a reçu par la suite des menaces physiques et morales nécessitant des mesures de sécurité spéciales dans sa ville de résidence, Bruxelles.

« Le ministère algérien des Affaires étrangères, relayé par de nombreux médias officiels en Algérie, a publié des propos blessants et diffamatoires à mon encontre, dit la journaliste en poste à Bruxelles depuis 24 ans. Ces derniers jours, plusieurs membres de ma famille en Algérie ont subi des intimidations et des menaces directes et commencent à craindre pour leur vie. »

« Les agressions physiques dont a été victime il y a quelques jours à Bruxelles notre consœur Layla Lefèvre-Haddad sont inacceptables et nous demandons au gouvernement algérien de faire en sorte que cessent toutes intimidations à l’encontre de la journaliste, bien connue du parlement européen de Bruxelles », déplore Philippe Leruth, le président de la FIJ.

« Il est clair qu’il y a la volonté ici de faire taire une voix qui dérange, ajoute Anthony Bellanger, le secrétaire général de la FIJ. Mais la liberté d’expression et la liberté de la presse ne se négocient pas. Que nous soyons à Bruxelles ou à Alger. Elles s’imposent à tous les citoyens.»  

La Fédération Internationale des Journalistes (FIJ) 

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bonjour à toute et à tous
    Sur le fond de cette histoire, je soutien entièrement cette damme mais sur la forme, je crois qu’elle est allée un peu fort en insistant sur le handicap physique du président algérien. c’etait trop bléssant pour les soutiens de ce président. Elle aime son pays et a parlé avec ses émotions. Je la comprends. les algèriens ont une hypertophie démesurée du nez( le nif!!!!). Il n’accéptent pas facilement la vérité et cette vérité blèsse parfois!!!!
    Il est temps que les choses changent en Algèrie, plus on attends, plus les choses deviendront compliquer pour le peuple et l’état algériens. Je souhaite que nôtre bien aimé, son exéllence, le grand, le beau président, sa majestée, l’immortel Bouteflika accèpte de passer la main à un autre président pour diriger l’Algèrie pour le bien du peuple algèrien.
    Cordialement.

  2. Mais enfin quand une personne est malade elle ce fait soignée. Je pense que l Algérie avec ses 40 millions H, IL doit exister un homme capable de diriger ce pays. Je pense que un homme comme de gaulle c est par référendum que le peuple français la mis à la retraite. Voilà un exemple de démocratie.

  3. Le linge sale se lave en famille, on n’a pas à se cacher derrière le drapeau de l’immaculée conception de la Vierge Marie (les doutes étoiles sur fond bleu censées symboliser l’Union européenne) pour régler les problèmes de son pays. Cette dame veut tirer la couverture européenne vers elle faute d’avoir trouvé des appuis en Algérie …et même en Europe. Elle joue au martyr pour appâter les Européens. Elle est lamentable, bien plus que le pouvoir d’Alger. Je ne comprends pas pourquoi oumma.com relaie cette non info.

  4. Très étrange Cette dame comme par hasard devient héro de je ne sais quelle saga montée et fabriquée par des média y compris R.T.(Russia Today) qui diffuse aujourd’hui un reportage réalisé dans les années 90 Après (RSF )reporters sans frontières François Gèze la série de Libération du Figaro sans compter France 24 TF1 et BFM C’est à l’Europe de la protéger puisqu’elle travaille pour cette institution De toute évidence n’ayant pas réussi à obtenir ce qu’elle demandait (Un poste ou des subsides)C’est sa dernière cartouche Mais honnêtement indigne de “Oumma” de rapporter cette affaire qui n’en est pas une .Juste bonne pour les réseaux sociaux

  5. Elle se plaint de “propos” qui l’auraient blessée mais en aucun cas elle ne dit qu’elle a été agressée physiquement. Il faut arrêter de faire de cette femme une martyre. Elle a tenté d’extorquer de l’argent au pouvoir pour monter sa petite affaire elle n’y est pas parvenue . Fin de l’histoire. Si dénoncer un régime pourri c’est vouloir en faire partie ce n’est pas tout à fait de la vertu. Elle a voulu participer au festin elle est tombée sur des requins qui veulent tout garder pour eux, qu’ils se bouffent , elle et eux!!

  6. Je soutiens toute à faite votre démarche et je salue votre courage et clairvoyance. Il s’agit d’un minimum de sagesse et de d’amour pour son pays que d’agir comme a bien agi notre concitoyenne Mme Haddad.
    Elle voudrait comme tout à chacun des algériens que le pays sorte de cette obscurantisme despotique politico-mafieux dont souffre l’Algérie depuis des décennies.
    Quand à lui dire vas voir du coté de Naten Yahou c’est déplacé le problème algérien vers un autre grand problème qui est notre cher ElQuds.
    L’un n’empêche pas l’autre voire cela ne va jamais sans l’autre!!!! si on réfléchie bien.

  7. Agressée par qui, cherchez à qui cela profite, à ceux qui ces derniers temps ont orchestré le campagne anti algérienne. Elle en fait partie, qu’elle aille voir du côté de Netanyahou, la réponse est là-bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le racisme tue dans les Landes: marche blanche en hommage à Saïd El Barkaoui

Arabie saoudite : des détritus laissés dans une mosquée lors de l’Aïd déclenchent un tollé