in

Kamel Mouellef sur les traces de Amida Amida Maamar, l’un des valeureux “Résistants Oubliés” (vidéo)

Les vaillants et courageux « Indigènes de la Résistance », morts pour la France lors de la seconde guerre mondiale dans l’indifférence et l’ignorance quasi générales, ont trouvé à titre posthume en Kamel Mouellef, ce cadre commercial, petit-fils d’ancien combattant, leur meilleur historien qui a choisi de les sortir de l’oubli dans lequel ils ont été relégués en les faisant revivre dans une BD historique, à mettre entre toutes les mains, particullièrement des plus jeunes : « Les Résistants Oubliés ».

C’est en Isère, sur les traces du tireur d’élite algérien Amida Amida Maamar, dont le sacrifice, passé à la trappe de l’Histoire officielle, reste méconnu du plus grand nombre, que Kamel Mouellef a tenu à rendre hommage à la mémoire de ce militaire d’exception, engagé dans le maquis du Corps et tombé sous les balles des allemands en août 1944, avec cinq autres maquisards. A ses côtés, Colette, une femme âgée et grand témoin de cette histoire locale totalement occultée, se souvient avec émotion devant la caméra de France 3 ci-dessous.

« Il y a, selon moi, une volonté d’étouffement, une réécriture de l’histoire », déplore vivement Kamel Mouellef, cet auteur de BD à caractère pédagogique et infatigable conférencier dans les écoles et les collèges, entré, à son tour, en résistance, à la fois contre une dangereuse amnésie collective, savamment entretenue depuis des décennies, et contre tous les extrémismes, notamment la funeste droitisation de la société française qui préfère voir la flamme de la mémoire se consumer plutôt que d’être ravivée dans l’intérêt général…

Exhumés des oubliettes où ils ont été jetés pendant trop longtemps, les « Résistants Oubliés » passent enfin de l’ombre ténébreuse à la lumière éclatante, grâce au dernier album co-scénarisé par Kamel Mouellef et paru chez Glénat BD en avril dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Danemark tente de dissuader les réfugiés de venir dans le pays (vidéo)

Riham Dawabcheh, la mère du bébé palestinien brûlé vif, a succombé à ses blessures