in

Jean-Marie Bigard soutient Didier Raoult

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Z

    Il est certain que l’étude Discovery est nécessaire.
    Il faudra aussi tester le cocktail marseillais en double aveugle en reprenant le protocole Raoult. Je ne suis pas certain à 100% du succès, comme je l’ai déja écrit.
    Par contre, je suis certain du fait qu’il sera très difficile de tester les patients. Véran n’y est pour rien, vu que ça fait dix ans qu’on déstocke. Mais Agnès Buzyn a encore aggravé la situation. Peut-être a-t-on vécu dans l’illusion suite au H1N1 et au SRAS, qui se sont arrêtés à la frontière.
    J’ai quand même l’impression que le gouvernement est peu réactif. Macron paraissait atterré en découvrant la pénurie de blouses lors de sa visite d’un hôpital il y a peu. A se demander si ses conseillers l’informent de la situation. Mais c’est quand même bien qu’il se décide à se déplacer.
    Enfin, je comprends vos réticences par rapport à Raoult, et surtout à sa première étude, qui était passablement faisandée. La dernière, en revanche, semble vous avoir convaincu? Il faut dire que ça parait plus sérieux. 5000 tests. 1000 dépistages positifs. deux morts. J’ignore combien de positifs ont été éliminés au départ. Mais le simple effet placebo peine à expliquer ce succès. Si tel est le cas, vive le placebo!

  2. Pour ma part et dès le début, j’ai toujours affirmé l’utilité des masques quand on ne peut respecter la distanciation sociale (la plus grande erreur du gouvernement restera l’ouverture des transports en commun d’ailleurs, pas d’avoir géré voire même caché la pénurie) et des tests. Pour les masques alternatifs, je les conteste. Les masques sont censés ramassés du virus. Donc il vaut mieux qu’ils soient jetables et tant qu’à faire en dehors de chez soi. De la même manière je conteste les gants qui captent aussi le virus. Il faut surtout porter un masque jetable si besoin et se laver les mains.

    Très bien le traitement de Raoult est donc validé. A-t-on réglé l’évolution défavorable des cas bénins ou la contagiosité éventuelle des cas asymptomatiques pour autant ? Pas l’impression car, vous l’avez compris, il nous faut les dépister à coup sûr. Par ailleurs la médecine de ville a-t-elle les moyens d’assurer les tests de tolérance et la surveillance nécessaires ? Le mieux est de poser la question aux médecins libéraux. Dans le cas contraire est-ce que les hôpitaux peuvent prendre le relais ? Vu leur situation j’ai de gros doutes. Résultat il y a de bonnes chances que rien ne change significativement dans l’immédiat. Mais au moins Raoult aura eu raison même si sa solution suppose certaines conditions de mise en œuvre pas forcément réunies à l’instant t. En revanche c’est le respect du confinement (solution coûteuse) qui aura réellement freiné l’épidémie.

    Cela étant dit, peut-on enfin passer à l’urgence du moment ? A savoir le traitement des cas graves qui peuvent évoluer en cas mortels. Raoult a-t-il des suggestions ? Visiblement non. Ça c’est vraiment dommage car on aurait eu alors l’assurance qu’il sauve des vies. Donc en attendant les résultats de Discovery et d’autres grands essais qui considèrent les différents niveaux de sévérité de la maladie, contentons nous d’écouter Salomon égrener les chiffres du jour dans la douce torpeur des soirées printanières.

    Dernier point rappelez vous que la première étude de Raoult a été éreintée par des scientifiques du monde entier. Notamment la revue en ligne qui l’a publiée la rejette comme ne répondant pas à ses standards. Et le fait que Raoult ait raison ou pas n’y changera rien. Il a plombé la (sa) cause qu’il voulait défendre en se précipitant pour être le premier à publier et à causer dans le poste, tout en alimentant un climat de défiance d’une grande nocivité à mon avis. Dans la même veine il compte bien être encore le premier à publier l’étude qui sera la « référence » sur la maladie compte tenu de sa série qui lui permet d’avoir « le plus de données au monde » sur le sujet. C’est clair : Raoult est complètement anti système et ne raisonne que comme un médecin lié par le serment d’Hippocrate. La bonne blague !

    Trump de la meme manière aura desservi la cause de l’HCQ avec ses déclarations à l’emporte pièce et le rejet qu’il suscite chez certains américains, savants ou profanes. Comme quoi quand on sort de notre vision hexagonale on comprend qu’il n’y a pas de mensonge d’état ou de complot en défaveur de Raoult qui n’est pas le centre du monde. Juste des enjeux et des forces qui s’affrontent pour toutes sortes de raisons valables. Ça s’appelle d’ailleurs un « monde » et vous avez la malchance d’en faire partie comme tout un chacun. Mes condoléances.

    Enfin sur ce coup là je rejoins en quelque sorte Cheyenne contre vous : on est habitué à être assisté par l’état providence (qui n’a jamais aussi bien porté son nom) et on ferait bien de se sentir responsable et de se prendre en main dans la limite de nos moyens et compte tenu de nos marges de manœuvre qui se réduisent néanmoins chaque jour. Sinon on peut compter sur le fait qu’on bascule dans une logique autoritaire ou on nous expliquera qu’il faut marcher au pas cadencé dans les magasins et bientôt avoir la permission pour aller pisser. Donc stop à la panique et à l’irrationalité. Retour à la jugeote en prenant en compte la situation de crise et les incertitudes qui l’accompagnent ainsi que la nécessité de changer de pied régulièrement et vite (la théorie de l’évolution n’a jamais été aussi pertinente qu’aujourd’hui) plutôt que de jeter le discrédit sur l’Etat. Je vous l’ai dit : on fera les comptes. Il ne s’agit pas de tout gober mais d’agir ou de réagir utilement.

    • @Z
      Je vous sens perplexe.
      Raoult est-il un illuminé mégalo? Un peu, mais sans plus.. Est-ce qu’il faut suivre ses préconisations? Possible, mais ça coûte des sous et c’est dur à mettre en place.
      Bref, on revient au sujet. Tout repose sur les tests. C’est d’ailleurs assez logique. Il faut savoir qui est porteur sain ou pas, quelle que soit la stratégie.
      L’expérience prouve que les pays qui mettent le paquet sur le dépistage limitent la casse.
      J’espère que Raoult parviendra à en convaincre Macron.

      • @patrice.

        Oui je suis perplexe. Je ne sais que penser du traitement de Raoult avec les informations contradictoires sur l’efficacité et la tolérance. Le bon sens m’amènerait à penser qu’il faut appliquer son traitement au stade précoce mais intégralement donc dépistage, tests de tolérance et mise en place d’un dispositif de surveillance médicale. Bref tout un ensemble de conditions que je ne suis pas sûr que l’on puisse mettre en oeuvre aujiurd’hui hors hôpital mais aussi dans les hôpitaux surchargés. Pour autant, on ne peut rien attendre de son traitement pour les cas à un stade critique et je ne sais pas s’il est applicable pour les seniors qui développent des formes mortelles. Si les études (qui ne sont pas que françaises, voire européennes) le valident car ce n’est toujours pas le cas aujourd’hui, on évitera surtout le stop and go tant redouté, en tout cas par moi, pour gérer d’éventuelles vagues de contamination successives pour parvenir à l’immunité collective. Seul le développement de l’immunité est fondamentale, également pour éviter les recontaminations des individus.

      • En complément à mon post précédent :

        Je suis désolé patrice. Mais j’ai un esprit scientifique et je sais que le bon sens n’a pas grand chose à voir avec la science. Par ailleurs, il y a d’autres questions que je me pose :
        La baisse de la charge virale signifie que l’on n’est plus contagieux mais est-ce que ça signifie que le virus même indétectable lors des tests de dépistage (d’ailleurs à quel niveau : nez, gorge, poumon ?) est éliminé et que l’on est guéri ? Ou alors peut il à nouveau proliférer dans l’organisme sans maintenir le traitement dans la durée ? Car il faut savoir que le paradigme de Raoult est celui du VIH. Or on sait que le traitement est chronique dans ce cas.

        Bref j’attends aussi de connaître l’évolution des patients traités. Il pourrait en effet y avoir aussi un effet de stop and go au niveau individuel. Chaque jour montre que l’on découvre de nouvelles choses sur ce virus. Il m’apparaît de plus en plus improbable que Raoult ait résolu vraiment le problème de manière définitive et aussi rapide.

        Mais c’est vrai que le personnage m’est antipathique mais aussi et surtout peu scientifique. J’ai l’impression qu’il s’est concentré sur un aspect marginal de ce problème qui occulte toutes les autres pistes alternatives qui s’attaquent à des dimensions plus significatives. L’espoir tendu vers la seule HCQ démontre au final pour moi non pas la moindre logique scientifique mais la force de la croyance et donc de l’esprit religieux.

  3. @patrice.

    Non ce n’est pas l’explication. C’est même exactement le contraire. Discovery cherche à traiter les cas graves qui encombrent les hôpitaux et pour lesquels Raoult ne propose rien. Ces gens la risquent de mourir. Voilà pourquoi Discovery teste plusieurs molécules tout en administrant les soins standard et considèrent les patients de 75 ans et plus. Voilà pourquoi aussi Discovery avait exclu l’HCQ. C’est l’OMS qui a demandé à ce qu’elle soit intégrée dans l’essai. Ce qui est important c’est de considérer les données démographiques de la maladie. Les formes mortelles se retrouvent statistiquement chez les seniors pour lesquels on a le plus de chances de retrouver des comorbidites , ou tout simplement des vulnérabilités notamment au niveau cardiaque. On ne peut leur administrer le traitement de Raoult sans prendre des risques majeurs. Alors que fait on ? On déclare « fin de partie pour le C19 » comme Raoult et on les laisse crever ? Sachez que Hycovid teste les formes plus précoces mais on a exactement la même problématique.

    Des essais comme Discovery restent donc indispensables avec ou sans le protocole de Raoult, même avec ou sans HCQ. Compte tenu du taux de létalité, le protocole de Raoult qui porte sur les formes précoces relève quasiment de la prévention : la plupart des gens se remettent sans. Sachez aussi que les études de Raoult portaient sur des cohortes de patients dont l’âge moyen ou médian était autour de 50 ans. Ce n’est pas la cible la plus vulnérable de la maladie, sauf à considérer les personnes en surpoids voire obèses, avec certaines comorbidites comme le diabète. Bref vous voyez tout à plat. Mais statistiquement 1) les formes mortelles touchent les plus âgés 2) les formes graves qui peuvent à l’occasion évoluer vers une forme mortelle touchent les personnes en surpoids qui présentent de fait des comorbidites comme le diabète (d’où les chiffres que l’on constate en seine saint Denis) 3) le traitement de Raoult risque de ne s’appliquer qu’aux formes légères qui n’évolueront pas vers une forme grave et n’est peut être pas adapté à la première cible. Au final, combien de personnes aura-t-il permis alors réellement de sauver ? Il faut donc maîtriser les caractéristiques démographiques de cette maladie et se concentrer sur les populations à risque. Je vous dis qu’en l’état les études de Raoult sont des pistes intéressantes parmi d’autre mais annoncer son protocole comme LE remède c’est de la poudre de perlimpinpin.

    Reliez les données que l’on découvre au fur et à mesure, analysez et cessez de vous agiter.

    • @Z

      Qu’on le veuille ou non, le traitement marseillais nécessite un dépistage, opération actuellement presque impossible. Or il serait criminel de traiter à la chloroquine des personnes bien portantes et non contaminées. On aurait même un risque de faire évoluer le virus, si celui ci arrive après le médicament.
      – S’agissant du protocole Discovery, pourquoi y ajouter le chloroquine si ça ne sert à rien, et pas l’antibiotique qui, lui, servirait peut être à quelque chose?
      – Enfin, pourquoi ne pas mettre en place des tests selon le protocole marseillais, pour vérifier son efficacité sur les malades en début d’infection?
      – Parce qu’on est infoutu de tester.
      – Ceci étant posé, qu’on essaye d’autres molécules, j’approuve. Mais il faut cesser de mentir aux gens.
      – Enfin, si le protocole marseillais réduit la mortalité, même faiblement, ça mérite une étude plus poussée. D’autant que Raoult continue de soigner de nombreux patients, avec un certain succès. Si ses chiffres sont biaisés, il faut le démontrer, donc reproduire sa méthode ailleurs en double aveugle, même si le procédé peut choquer.

      • Mais patrice, je l’ai déjà dit qu’il fallait dépister. Pour le reste, je vous ai donné les explications ailleurs. Discovery est un essai stratifié (ouvert à tous les âges et tous les niveaux de sévérité), adaptatif : rien n’empêche d’ajouter le Zithromax après avoir testé l’efficacité ET la tolérance au Plaquenil mais la combinaison augmente le risque au niveau cardiaque. Mais je me répète et vous ne lisez pas. Je vous laisse glisser dans une vision complotiste avec mensonge d’état à la clé. Tenez, ça ça devrait vous plaire : des proches de Trump auraient des intérêts dans Sanofi qui va produire en masse du Plaquenil. Ca vous va ?

        • @Z

          La dernière étude de Raoult, après un test sur 80 personnes, porte sur plus de 1000 patients, après le dépistage de 5000 “suspects”. Bilan: Deux morts.
          Soit la létalité du virus est à peine supérieure à celle de la grippe saisonnière, soit Raoult a beaucoup de chance.
          Je reconnais qu’il doit trier ses patients, en éliminant le diabétiques et les cardiaques, dont la vulnérabilité au covid est plus grande. Mais ces nouveaux chiffres me semblent quand même convaincants.
          Véran est du même avis, qui vient d’ordonner deux études complémentaires dans d’autres hôpitaux, en respectant le protocole marseillais.
          Je ne suis nullement complotiste quand j’accuse le gouvernement de masquer le manque de matériel sous prétexte d’inutilité. Exemple, les masques, soi-disant sans utilité!! Vous avez entendu la porte parole du gouvernement il y a 15 jours?
          C’est ainsi qu’on a aussi tenté de nous convaincre du fait que les tests étaient inutiles. Je n’invente rien. Vous venez aussi de vivre tout cela.
          L’accusation de complotisme ne vaut rien face à des faits avérés. Ne pas confondre le dynamitage des tours du WTC avec l’affaire des ADM. Le propre des vrais complots est qu’ils sont visibles.
          Enfin, je vous ai lu attentivement, avant de vérifier. Vous retrouverez les infos ci dessus dans le Canard de cette semaine, si vous parvenez à le trouver. Mediapart a publié les mêmes chiffres il y a quelques jours.

  4. Rappel

    Un vrai test est en cours, sur 3000 patients, selon les modalités classiques en double aveugle. Si des guérisons sont observées en grand nombre dans le groupe chloroquine, et en moins grand nombre dans le groupe placebo, le débat cessera immédiatement. Réponse très vite, dans quinze jours.
    S’agissant des essais du Pr Raoult, l’échantillon est trop faible, et les conditions du test assez douteuses. Mais possible qu’il ait raison. Ca aura au moins servi à déclencher le test Discovery, qui clôturera le débat.
    Dernier point. Il semblerait que l’âge joue un rôle déterminant. Je suppose que la nouvelle étude en tiendra compte.

    • Patrice qui vous dites scientifique vous tapez à côté là. L’essai Discoveri porte sur des patients hospitalisés, combien de fois faut-il le redire, et sur la seule hydroxychloroquine sans l’antibiotique associé. Le pr Didier Raoult répète que c’est trop tard à ce moment-là mais vous êtes sourd ou c’est la confusion de l’âge? Réorganisez vos neurones, mon vieux. On a le temps de mourir en quinze jours, votre rationalité flanche déjà, c’est pas un bon début, je crois bien que c’est un premier symptôme, allez vite consulter à Marseille, n’attendez pas un jour de plus ça urge!

      Croissant de lune.

      • @Croissant

        Renseignements pris, il semble que vous ayez raison; .Discovery ne va rien nous apprendre au sujet du protocole Raoult. En revanche, une étude chinoise parait confirmer l’efficacité du cocktail marseillais. Pour les autres produit testés, on verra.
        Je reviens donc sur mes affirmations optimistes. L’article de Médiapart m’a convaincu de mon erreur. Tout cela me semble bien scandaleux.
        Explication probable: Comme on n’est pas en mesure de tester les patients, on renonce à les soigner. Comme dit la pub; On est mal, patron, on est mal.

  5. Vous êtes durs.
    Il a peut-être raison.
    En fait, une chance sur deux. Ni plus, ni moins.
    On en saura plus dans quinze jours, donc, prudence.

    • Un “comique” qui ne fait rire que si on apprécie les blagues salaces.
      D. Raoult bénéficie aussi du soutien de Laeticia Hallyday…

      • @Reedouane

        En fait, c’est compliqué.Tout le monde peut s’exprimer, mais ça n’a pas le même poids .Bigard est sympathique, mais abonné aux conneries conspirationnistes. Ne pas confondre avec analyste performant..
        S’agissant des théories de Raoult, reste à les tester. On aura bientôt la réponse, donc la discussion n’est pas nécessaire!!!
        Dans quinze jours, on saura.
        Fin du débat.

      • @ REEDOUANE
        Saidb ci-dessous a tout dit. MDR.

        Douste-Blazy, ailleurs sur ce site, qui était médecin et a été ministre de la santé peut être écouté avec attention. On sera d’accord ou pas mais il est qualifié pour exprimer publiquement un point de vue.
        Bigard, c’est encore pire que les micro-trottoirs de BFMTV !

        • @Cheyenne

          Bigard était très drôle à ses débuts. C’est le public qui l’a poussé vers la médiocrité. Le premier spectacle était vraiment super, mais peut être un peu trop intello pour le pékin moyen. Résultat, il a abandonné ses sketchs les plus sophistiqués. Ceux qui tiennent bon, comme Gaspard Proust, ne remplissent pas le stade de France.
          A part ça, le Bigard philosophe serait avisé de la boucler, comme dirait l’infâme Dany. Les créatifs ne font pas souvent de bons analystes. Corollairement, Onfray n’est pas vraiment drôle. (le pire, c’est d’ailleurs quand il tente de plaisanter).
          Bref.
          Mais la chauve souris, bien.

          • patrice : Le problème, c’est l’importance de la médiatisation, qui pousse a la médiocrité , demain, c’est Nabilla, qui va défendre au 20 heure de TF1, la politique de Macron, lol On est a l’ air de Hanouna président !
            Quand les médias en sont a ratisser twiter, pour faire leurs titres, sans vérifications, on se dit que l’on est tombé bien bas !
            Comme tu dis, la chauve souris, et, serait ce un noir désir, que de voir Cantat triste !

          • @Cheyenne

            Le problème, c’est qu’on interroge les gens connus sur les questions dont ils ignorent tout. On demande des avis scientifiques aux footballeurs, ou économiques à Onfray, que j’aime bien, mais qui n’est pas omniscient.
            Bref, quand Bigard publie un avis sur un problème médical, il vaut mieux oublier.
            Mais Nabila, on n’écoutera pas, mais on regardera en bavant de concupiscence. Comme quoi on est peu de chose, nous autres, les personnes du troisième âge.

      • BIGARD a droit de s’exprimer mais que Oumma reprenne à la une le point de vue du citoyen BIGARD plus que celui d’un autre français…ça interroge sur le travail de “journalisme” de Oumma.

      • REEDOUANE : Tu as raison, mais même quand il est sérieux, il est comique, il prend toujours partie, pour la théorie du complot, ce qui marque un certain manque d’ intelligence, mais pour quelqu’un qui gagne son argent avec le dessous de la ceinture, la tête est loin, pour la réflexion, lol

  6. Soutien de poids d’un médecin reconnu, d’un intellectuel de premier ordre, je cours à la pharmacie,
    Merci Oumma pour cette info cruciale, que ferions nous sans vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Covid-19 : Les pays du Maghreb face aux manques de moyens

Les communautés religieuses de Genève condamnent les propos de Hani Ramadan sur le coronavirus