in

J.K Rowling, l’auteure de la saga Harry Potter, tacle Sarkozy au sujet du burkini

Il n’est pas sûr que Sarkozy se sente réellement honoré d’avoir focalisé l’attention de la célèbre et richissime créatrice de Harry Potter, J.K Rowling, lui qui a depuis longtemps dépassé le niveau de l’apprenti-sorcier de la basse politique pour s’imposer comme l’un des plus maléfiques sorciers de la concorde nationale…

Plus habitué à être adulé par ses militants exaltés, dont il flatte sans vergogne les plus bas instincts, qu’à être taclé sur Twitter par une auteure britannique à succès qui n’a guère apprécié sa surenchère haineuse contre le burkini, l’ego surdimensionné du patron des Républicains a dû en prendre un coup en lisant la pique cinglante venue de la Perfide Albion.

« Donc Sarkozy considère le burkini comme une 'provocation'. Que les femmes couvrent ou non leur corps, on dirait que nous l'avons systématiquement "bien cherché" », a fustigé J.K Rowling, en faisant une allusion à peine voilée à ceux qui, sans le moindre scrupule, font passer de victimes à coupables, les femmes agressées, voire violées, mettant en cause leur tenue vestimentaire au risque de légitimer ce qui leur est arrivé.

Quel vendredi noir pour Sarkozy qui doit non seulement encaisser le cuisant désaveu du Conseil d’Etat, opposé formellement à l’interdiction du burkini sur nos sables mouvants, mais doit aussi se rendre à l’évidence : sa croisade anti-burkini ainsi épinglée par une star mondiale de l’édition a déclenché un incroyable buzz… anti-Sarko Outre-Manche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Conseil d’Etat se prononce contre l’arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet

Saint-Etienne: des drapeaux palestiniens déployés un peu partout dans les tribunes