in

Israël veut expulser Omar Barghouti, co-fondateur de la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).

Le ministre israélien de l’Intérieur vient d’annoncer son intention de prendre des mesures pour chasser d’Israël Omar Barghouti, co-fondateur de la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS).
« J’ai l’intention d’agir rapidement et de supprimer à Omar Barghouti son statut de résident en Israël, car cet homme fait tout ce qu’il peut pour nuire à notre pays, et ne doit donc pas bénéficier du droit d’y résider », vient de déclarer le ministre israélien de l’Intérieur, Aryeh Deri.
Il utiliserait pour cela un amendement de 2018 sur la loi sur la résidence qui mentionne « la rupture de confiance » comme un crime pouvant justifier d’être privé du statut de résident.
Omar Barghouti, Palestinien et co-fondateur du mouvement BDS, a épousé une Palestinienne citoyenne d’Israël, et il a un statut de résident dans la ville de Saint Jean d’Acre.
Le fait que l’action menée par Omar Barghouti soit non-violente n’empêche pas Israël de vouloir s’en débarrasser. Il a déjà été à plusieurs reprises la cible de menaces à peine voilées.
Il a également été signifié à Omar Barghouti que son document de voyage à l’étranger, qui doit être renouvelé tous les deux ans, ne le serait plus. Puis, il a été interdit d’entrée aux USA en avril dernier. Et pas plus tard que le mois dernier, c’est le Royaume-Uni qui ne lui a pas accordé son visa, alors qu’il devait donner une conférence à Londres.
Pour le mouvement BDS, il est clair que chaque nouvelle mesure répressive prise par Israël pour le bâillonner donne une raison de plus d’amplifier la campagne de boycott.
(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)
Source : Mondoweiss
CAPJPO-EuroPalestine

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tunisie : le candidat Nabil Karoui libéré à 4 jours du second tour

Chicago : le directeur d’une école musulmane récompensé par un prix national prestigieux