in

Irak : l’agriculture est en crise, et la guerre en Ukraine n’arrange rien

Des sécheresses de plus en plus fréquentes, des tempêtes de sable plus nombreuses, et le prix du carburant qui augmente à cause de la guerre en Ukraine : pour les agriculteurs en Irak, la situation est critique. Mais ce sont les 41 millions d’Irakiens qui ressentent quotidiennement les conséquences des pénuries d’eau et du réchauffement climatique : désertification, tempêtes de sable à répétition, chute des précipitations et baisse du niveau des fleuves. A Bagdad, on prévoit que la récolte au niveau national n’atteindra pas trois millions de tonnes de blé cette année. Il faudra importer, reconnaît le gouvernement.

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Marrakech : les Marocains protestent contre la normalisation des relations avec Israël lors du Mondial de football des avocats

Retombées néfastes de la guerre en Ukraine sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (2/3)