in

Inauguration poignante du portrait de Djamel Bensmaïl à Miliana

Les visages marqués par un chagrin incommensurable, les yeux rougis par des larmes impossibles à refouler, c’est une population de Miliana, traumatisée et inconsolable, qui a assisté hier à une inauguration poignante : celle du magnifique portrait géant, saisissant de ressemblance, réalisé en hommage au regretté Djamel Bensmaïl.

En présence de son père bouleversé, qui s’est effondré en pleurs dans les bras d’un proche, et de l’artiste Mekky Dfs, auteur de la fresque murale, profondément affecté, c’est une ville en deuil qui a pleuré son héros supplicié, notamment quand résonna sa chanson Bladi Eldjazaïr, entonnée tel le plus beau des hymnes.

Tous se sont inclinés devant la mémoire de ce jeune algérien mort en martyr, devenu le symbole de l’unité nationale et de la fraternité humaine de l’autre côté de la Méditerranée. Ce chahid, dont le visage tuméfié et ensanglanté sous les coups que lui infligèrent ses bourreaux fut, ce mercredi 11 août tragique, le visage de l’Algérie.

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

A la découverte des plus belles mosquées du monde

Pour une spiritualité musulmane effective