in

Ifop : «26% des jeunes musulmans ne condamnent pas l’attentat contre Charlie Hebdo». Quel crédit accorder à ce sondage ?

A cette question sensible, Tawfik Mathlouthi, l’entrepreneur engagé de Mecca Cola, répond par un véritable « coup de gueule ». Il s’insurge contre les conclusions d’un nouveau sondage tendancieux et sa reprise en boucle par l’ensemble des médias, notamment TF1.

Au cours de sa grand-messe du JT de 20 h, l’une des plus suivies de France, la rédaction de TF1 a annoncé sans vergogne, ni la moindre nuance, et en ne s’embarrassant guère des nécessaires précautions d’usage, que « 26% des jeunes musulmans refusent de condamner l’attentat contre Charlie Hebdo ». Frissons garantis dans les chaumières…

Publicité
Publicité
Publicité

En ce mercredi 2 septembre chargé d’émotion, alors que s’était ouvert le matin même le procès sous haute tension des attentats de janvier 2015, TF1, comme la plupart des autres médias mainstream, a repris à son compte, aveuglément et de manière irresponsable, les conclusions du fameux sondage de l’Ifop commandé par Charlie Hebdo. Un vrai scandale !

Dans un Hexagone où la collecte et l’utilisation de statistiques dites « ethniques », en l’occurrence portant sur la religion, sont en principe prohibées, ou à tout le moins soumises à un contrôle draconien, et dont la seule évocation déclenche des débats houleux, comment est-il possible d’affirmer de manière péremptoire, à une heure de grande écoute, que « 26% des jeunes musulmans » se démarquent à ce point de leurs concitoyens ? Et de surcroît, sans la moindre explication.

Dans une République qui prône l’universalisme, sur quelles bases, vérifiables et légales, s’appuient l’Ifop, mais aussi les journalistes de TF1 et d’ailleurs, pour asséner une telle estimation chiffrée aux effets ravageurs ? Sont-ils déjà en mesure de dénombrer précisément la population musulmane en France ?  Et sur quels critères peuvent-ils établir à coup sûr, sans risque de se tromper, qu’un citoyen français est bien musulman ?

Publicité
Publicité
Publicité

Cela ressemble à s’y méprendre à une énième entreprise de diabolisation ! Jeter ainsi l’anathème sur les jeunes français de confession musulmane, en toute décomplexion et impunité, à travers les résultats d’un nouveau sondage anxiogène à souhait, est parfaitement inacceptable.

Des associations de droits de l’homme devraient s’emparer de l’affaire et la dénoncer sur la place publique, car elle est révélatrice de la manipulation dont est l’objet le peuple français, et de la stigmatisation à l’oeuvre des musulmans. C’est intolérable !

J’ai été moi-même journaliste pendant 27 ans, je ne me suis jamais permis de telles assertions sur les croyances et les origines, d’autant plus quand elles s’avèrent aussi discutables et pernicieuses.

L’émotion profonde que chacun de nous ressent face à la douleur des familles des victimes de l’ignoble attentat de Charlie Hebdo ne peut en aucun cas légitimer l’exacerbation de l’islamophobie, en prime time, lors d’un JT d’information qui rassemble, chaque soir, près de 11 millions de téléspectateurs.

Je souhaite sincèrement que le CSA prenne les mesures qui s’imposent en pareil cas.

Tawfik Mathlouthi

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Un Palestinien de 65 ans immobilisé par le genou d’un soldat israélien (ww.ism-france.org)

Facebook a démantelé une campagne d’influence russe ciblant l’Algérie et l’Egypte (www.francetvinfo.fr)