in

Houria Bouteldja agressée sur son lieu de travail

Les jours se suivent et se ressemblent de manière alarmante, dans un climat de plus en plus explosif, où l’impunité des semeurs de trouble règne et la résurgence du néofascisme use de la manière forte,  rythmés par une violence à son paroxysme, qu’elle soit verbale ou physique.

Nouvelle victime de cette agressivité décomplexée qui frappe tous azimuts, Houria Bouteldja, porte-parole du parti des Indigènes de la République, a été attaquée, aujourd’hui même, sur son lieu de travail à l’Institut du monde arabe (IMA), et aspergée de peinture par un groupe de nervis.

La rédaction d’Oumma.com tient à adresser tout son soutien à Houria Bouteldja, et nous espérons vivement que les auteurs de cet acte inqualifiable ne se volatiliseront pas dans la nature, comme tant d'autres, mais seront appréhendés et sanctionnés comme il se doit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

USA : le centre islamique de Richmond accueille le public non musulman

La quête spirituelle de Diam’s et la diabolisation de l’islam