in

Hamadi Jebbali, ancien Premier ministre quitte son parti Ennahdha

Hamadi Jebbali quitte le mouvement islamiste Ennahdha. Mondafrique a appris de source sûre que l’ancien Premier ministre du parti islamiste tunisien Ennahdha s’apprêtait à annoncer officiellement son départ du parti, demain vendredi 12 décembre.

Les divisons internes au sein de la deuxième force politique tunisienne, Ennahdha, ne datent pas d'hier. Elles se sont toutefois agravées ces derniers temps à la suite de la surprise des législatives remportée par les laïques de Nidaa Tounes. L’ancien chef du gouvernement et secrétaire général du parti islamiste, Hamadi Jebbali, s’apprêterait à annoncer officiellement sa rupture avec le parti dont il est issu. Son départ se fera publiquement, demain, vendredi 12 décembre.

En effet les relations se sont détériorées entre l’ancien homme fort et Rached Ghannouchi, le président du parti Ennahdha. Hamadi Jebali était entré en conflit direct avec son propre parti après que son projet de formation d’un cabinet de technocrate dans un  gouvernement apolitique ait été torpillé par la direction du parti. "J'ai promis et assuré qu'en cas d'échec de mon initiative je démissionnerais de la présidence du gouvernement et c'est ce que je viens de faire", avait-t-il déclaré, le 19 février 2013.

Jebbali ne cachait toutefois plus sa volonté de se présenter aux élections présidentielles tunisiennes. Il avait même déclaré dans un communiqué datant du 24 mars sur sa page facebook :' Je n'écarte pas une éventuelle candidature",mais estime que les conditions actuelles n'y sont pas favorables… En fait, ce sujet suscitait de vives tensions internes, car les hautes instances d’Ennahdha s’y sont farouchement opposées.

Mondafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un jeune Américain musulman tué par un automobiliste ivre de haine

Autriche : une musulmane âgée grièvement blessée suite à une agression islamophobe