in

Halalywood, le rêve américain de deux acteurs musulmans voit le jour

Ils rêvaient de faire leur cinéma à Hollywood, mais en volant de leurs propres ailes, Omar Regan (doublure de Chris Tucker dans « Rush Hour »2) et son comparse Baba Ali, deux acteurs américains de confession musulmane qui ont la comédie dans le sang, ont décidé de changer de décor pour créer Halalywood, la première industrie cinématographique certifiée halal d’Outre-Atlantique.

Le temps était venu pour ces deux amis inséparables de prendre leur destin en main, d’autant plus qu’ils ne supportaient plus d’être cantonnés dans les rôles des méchants arabes ou terroristes islamistes de service, et que les sirènes de l’usine à rêves ne leur faisaient aucun effet. C’est grâce à la confiance et à la générosité de la communauté musulmane qui a immédiatement adhéré à leur projet, que leur rêve américain a pu prendre corps sur la plate-forme de financement collaboratif Kickstarter.

"Il y a plus d’1 milliard de musulmans dans le monde, et personne pour servir notre cause et raconter nos histoires. Alors j’ai quitté Hollywood pour Halalywood!", a expliqué Omar Regan dans un enregistrement vidéo"Voici notre mission: nous allons offrir du divertissement halal, c’est-à-dire du divertissement auquel nous (musulmans) pouvons nous identifier. Deuxièmement, nous voulons rééduquer la population à propos des musulmans et de l’Islam. Troisièmement, nous voulons permettre à de jeunes auteurs, acteurs et réalisateurs de produire leurs propres histoires sans se faire rembarrer", précise-t-il avec enthousiasme.

Nerf de la guerre de toute industrie, et particulièrement du septième art, l’argent récolté sur le Net a déjà permis à la comédie « American Sharia », qui tourne en dérision l’exploitation démagogique de l’islamophobie par les responsables politiques US, de passer du stade de synopsis à la phase concrète de tournage, avec une sortie prévue dans le courant de l’automne 2014.  

Halalywood a-t-il un avenir sur grand écran dans les salles obscures ? Faisant abstraction des éternels pessimistes, des esprits dédaigneux et narquois, et des grands pourfendeurs de l’islam que cette version halal d’Hollywood fait grincer des dents, Omar Regan et Baba Ali veulent croire dans leur bonne étoile dans un ciel californien très standardisé, espérant connaître le même succès que la maison de production Awakening Records au Royaume-Uni, qui a été fondée en 2000 pour encourager et promouvoir la musique islamique avec des chanteurs tels que Sami Yusuf (élu "plus grande rockstar de l’Islam" en 2006 par Time Magazine), Maher Zain, ou encore Saif Adam.

En avant-première, la bande annonce de la comédie "American Sharia"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une Britannique manie l’ironie contre les préjugés liés au voile

Anonymous a lancé une cyber-attaque massive contre Israël