in

Gaza lance le parfum « M75 » en hommage aux roquettes de la résistance

Dans la bande de Gaza marquée par l’empreinte encore fraîche du sang et des larmes laissée par huit jours de raids israéliens meurtriers, le parfum de la résistance réussit à flotter dans l’air et à distiller ses effluves euphorisantes dans un flacon baptisé « M75 », en hommage aux armes de la délivrance, les roquettes longue portée du Hamas qui ont atteint les environs de Tel-Aviv et Jérusalem.

"Nous avons choisi le nom de M75 pour ce nouveau parfum comme symbole de la roquette de la résistance et de la victoire de Gaza", a déclaré lundi à l'AFP Abou Ahmad, le propriétaire d'un magasin de mode de Gaza, à l’origine d’une création odorante dont les essences éveillent l’esprit de résilience tout en stimulant la fierté d’appartenance à un territoire outragé et martyrisé, mais résolu à ne pas rendre les armes.

"Nous l'avons lancé après la victoire à Gaza, parce que tout Palestinien est heureux de sentir ce parfum", a-t-il indiqué, en précisant que le parfum « M75 », qui est classé dans la catégorie des articles de luxe à Gaza à l’aune de son coût estimé à 10 euros le flacon, existe en version masculine et féminine.

Depuis le cessez-le-feu, les Gazaouis attachent une forte valeur symbolique aux roquettes M75, à tel point que cette appellation militaire est devenue le logo de leur liberté chèrement conquise, se déclinant notamment sur des tee-shirts et ce parfum à nul autre pareil…

Un engouement populaire sans précédent qui n’a pas échappé aux leaders du Hamas, notamment à Khaled Mechaal, chef en exil, et à Ismaïl Haniyeh, chef du gouvernement à Gaza, lesquels ont fait sensation en sortant de la réplique géante d’une roquette M75 estampillée "Made in Gaza", à l'occasion des célébrations du 25ème anniversaire de leur mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le député britannique George Galloway s’oppose au projet de loi anti-niqab

Algérie : quand l’immolation, drame de la désespérance, conduit derrière les barreaux