in

Fusillade de Charlie Hebdo: “Vous direz aux médias que c’est Al-Qaida au Yémen!”

Alors que le président Hollande vient de décréter un jour de deuil national dans une France en berne, les fins limiers de la presse sont en quête de témoignages inédits, susceptibles de fournir des détails précieux sur les assaillants encagoulés de Charlie Hebdo, à l’image du site 20 minutes qui rapporte la scène incroyable décrite par Cédric Le Béchec, un agent immobilier de 33 ans, qui était loin d’imaginer qu’en sortant de son rendez-vous dans le 19ème arrondissement, il tomberait presque nez à nez avec les tueurs du journal satirique,  "deux grands blacks" selon ses dires.

"Tout s’est passé très calmement, sans cris, sans insultes", a précisé ce dernier, en relatant sa stupeur lorsque, arrivé au seuil de l’immeuble, il a aperçu "deux hommes sortant d’une voiture noire, armés d’un lance-roquettes, et braquant la voiture d’une personne d’une soixantaine d’années", en ignorant tout du massacre qu’ils venaient de commettre.

"Une voiture noire était arrêtée au milieu de la rue. Deux grands blacks habillés de façon militaire étaient sortis, dont un avec un lance-roquettes. Ils ont sorti un homme de la voiture qui était derrière. Et ils sont montés en disant "vous direz aux médias que c’est Al-Qaïda au Yémen". J’étais à 5 ou 10 mètres, ils sont repartis et la police est arrivée 5 minutes plus tard", affirme-t-il, en indiquant que les deux individus se sont engouffrés dans une Clio II grise avant de repartir sur les chapeaux de roue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charb, Cabu, Wolinski et Tignous sont morts dans la fusillade de Charlie Hebdo

Meyer Habib instrumentalise l’attentat de Charlie Hebdo en le liant à la Palestine