in

Financia Business School lance un MBA Finance islamique, une formation unique en France

Située dans le 15ème arrondissement de Paris, la prestigieuse  école  Financia Business School annonce  le lancement de son MBA Finance islamique pour pour la rentrée 2021/2022, une formation unique en France.   Quels seront les modules enseignés?  Quels seront les débouchés d’une telle formation? A quels profils s’adresse cette formation en finance islamique? Autant de questions auxquelles répondent  Anouar Hassoune, Directeur du MBA et de l’Executive MBA de Finance Islamique, et Alfonso Lopez, Directeur de Financia Businnes School.

Oumma.com: Avant de revenir sur l’ouverture de la formation, unique en France, d’un MBA Finance islamique, pouvez-vous présenter Financia Business School?

Alfonso Lopez: Financia Business School présente trois particularités. Premièrement, cette « business school » ne déploie que des cursus spécialisés en finance. Traditionnellement, la Finance est une spécialisation qui intervient dans le prolongement d’études de management, d’économie ou de mathématiques. Les professionnels de la finance qui ont créé Financia Business Scholl ont souhaité sortir des stéréotypes en innovant avec une école uniquement dédiée à la finance. Deuxièmement, les formations de l’école sont accessibles à partir d’un bac+2 validé, ce qui est un positionnement original permettant d’accueillir un ensemble plus large de talents passionnés par les métiers de la finance. Enfin, l’école privilégie une pédagogie active tournée vers l’emploi, en collant aux mutations actuelles telles que les évolutions technologiques, démographiques et géopolitiques. La possibilité d’allier la théorie et beaucoup de pratique, grâce au système d’alternance, permet à Financia Business School de préparer efficacement les étudiants au monde professionnel.

Publicité
Publicité
Publicité

Financia Business School annonce le lancement de son MBA Finance islamique pour la rentrée 2021/2022. Pourquoi avoir ouvert une formation dans le secteur de la finance islamique ?

Alfonso Lopez & Anouar Hassoune: Financia Business School souhaite former à tous les métiers de la finance et à en prendre en compte tous les aspects. Aujourd’hui, prévaut une tendance de fond : celle de l’éthique dans la finance. Comme dans la plupart des secteurs de l’économie, les professionnels de la finance sont à la recherche de sens, ils sont en quête de réponses à leurs interrogations profondes au regard de l’évolution du monde.

Dans ce contexte, la finance islamique est d’ores et déjà bien enracinée dans le monde anglo-saxon et en croissance rapide dans le monde francophone, notamment en Afrique. Paradoxalement, il n’existe plus en France de formation diplômante de haut niveau en finance islamique. Il nous a donc semblé naturel de combler ce vide, en proposant un programme ambitieux sur ce créneau passionnant et en plein essor.

Publicité
Publicité
Publicité
Alfonso Lopez, Directeur de Financia Businnes School.

Est ce que cette formation est éligible à un financement ?

Absolument, Financia Business School a obtenu l’éligibilité de cette formation au titre du CPF , donc toutes les personnes désireuses de poursuivre cette formation pourront donc obtenir un financement via leur compte de formation (www.moncompteformation.gouv.fr/).

Quels seront les modules qui seront enseignés dans cette formation unique en France ?  est-ce un enseignement religieux ?  

Anouar Hassoune: La formation que nous proposons ne constitue en rien un enseignement religieux. Elle intègre simplement les principes de l’éthique du droit musulman pour présenter les concepts et les techniques qui nourrissent et sous-tendent les opérations financières. 

La formation repose sur quatre grands modules :

  1. les fondamentaux de la finance, 
  2. le contexte juridique et réglementaire de la finance islamique, 
  3. l’industrie de la finance islamique : banque, assurance, marchés islamiques de capitaux, 
  4. les techniques avancées de structuration en finance islamique. 

Dans la cadre de notre cursus, un voyage d’étude est également prévu aux Émirats Arabes Unis.

Publicité
Publicité
Publicité

A quels profils s’adresse cette formation en finance islamique ?

Anouar Hassoune: La formation se décline selon deux modalités :

  • Le MBA de finance islamique s’adresse aux jeunes diplômés qui souhaitent acquérir une compétence supplémentaire. Ils peuvent être issus de formations en économie, droit, gestion, finance, comptabilité, mathématiques, sciences, politiques. Le dernier diplôme obtenu et/ou le niveau validé doit être un M1 datant de moins de 2 ans. 
  • L’Executive MBA de finance islamique, qui repose sur un programme similaire, s’adresse aux professionnels du patrimoine, consultants, notaires, experts comptables, auditeurs, avocats, gestionnaires d’actifs qui souhaitent compléter leurs expertises pour s’adresser à de nouveaux marchés. Il est parfaitement adapté aux professionnels de la finance (banque et assurance), asset management et de l’immobilier qui souhaitent élargir leur domaine de compétences.
Directeur du MBA et de l’Executive MBA de Finance Islamique

 

Qui peut s’inscrire et selon quelles modalités ?

Anouar Hassoune: Tout étudiant justifiant d’un bac+4 validé peut postuler au MBA de finance islamique. De même, tout professionnel disposant de connaissances suffisantes en finance peut être candidat à l’Executive MBA de finance islamique. Les modalités d’inscription sont très simples : il suffit de compléter un dossier en ligne ou de le télécharger et de le renvoyer à Financia Business School. Le site web de Financia Business School est le suivant : https://financia-business-school.com/

Après étude du dossier de candidature, les candidats sélectionnés sont reçus par un jury composé de professionnels et d’académiques qui, au terme d’un oral, décide de leur admission.

Cette formation qui peut également se faire à distance est donc ouverte aux étudiants vivant hors de France ?

Anouar Hassoune: Toutes les sessions de cours sont accessibles en ligne et en direct. En outre, les cours sont enregistrés en format vidéo et peuvent être visionnés ou téléchargés pendant les quatre semaines qui suivent la tenue effective de la session. 

Deux conditions cependant : être admis au MBA ou à l’Executive MBA et être francophone. Dans ce cas, tout étudiant, n’importe où dans le monde, peut suivre la formation à distance. Celle-ci est exclusivement dispensée en français, bien qu’un niveau minimal d’anglais soit requis.

Quelle est la composition du corps professoral en charge de cette formation?

Anouar Hassoune: Comme pour l’ensemble de notre école, le corps professoral est essentiellement composé de professionnels opérationnels et expérimentés, dotés d’un réel sens de la pédagogie. Ce sont tous des spécialistes ou des experts reconnus à l’international. Ils sont également accompagnés d’enseignants-chercheurs issus de l’université, lesquels prennent en charge les cours de nature académique, conceptuelle ou théorique. Enfin, un jurisconsulte spécialiste du droit musulman des affaires assure la composante juridique de la formation.

Un roadshow professionnel à Dubaï sera-t-il organisé pour les participants?

Anouar Hassoune: Tout à fait, nous comptons l’organiser au dernier trimestre 2021, sous réserve de l’amélioration de la situation sanitaire. En effet, il nous semble important de favoriser l’immersion de la promotion dans l’univers de la finance islamique, là où elle est bien enracinée et à la pointe de la modernité. Nous souhaitons aussi accompagner nos étudiants dans la constitution d’un réseau à même de les aider dans leur projet professionnel. Par ailleurs, nous souhaitons que les enseignements que nous dispensons soient confrontés concrètement aux meilleures pratiques du secteur.

Quels sont les débouchés professionnels pour les diplômés d’un MBA Finance islamique ?

En France, il faut bien reconnaître que le marché de la finance islamique en est encore à ses débuts et que les débouchés sont rares. C’est donc une posture entrepreneuriale qui y est à privilégier. Ailleurs en Europe, notamment au Royaume-Uni, au Luxembourg et, dans une certaine mesure, en Allemagne, il existe des opportunités de niche. 

En revanche, au Moyen-Orient et en Asie, les débouchés sont considérables. La finance islamique est devenue une composante essentielle des marchés financiers. Depuis peu, l’Afrique (du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest) émerge également comme un nouvel eldorado pour la finance islamique. Les chantiers se multiplient et les initiatives fleurissent comme jamais auparavant. C’est sans doute dans cette direction qu’il nous faudra concentrer nos efforts à l’avenir.

Envisagez-vous des développements internationaux de ce MBA ?

Alfonso Lopez: Absolument, nous envisageons de lancer au dernier trimestre 2021, notre formation dans un des pays du Maghreb.

Par ailleurs, comme le précisait Anouar Hassoune, le Directeur de notre MBA, le développement de la finance islamique est tel en Afrique subsaharienne que le besoin en formation est gigantesque, en particulier en Afrique francophone. Nous avons été approchés par plusieurs écoles et universités d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale qui souhaiteraient établir un partenariat avec le MBA Finance Islamique de Financia Business School. Nous sommes en train d’étudier l’ensemble de ces propositions et nous sommes à l’écoute de celles qui nous sont encore faites actuellement.

Propos recueillis par la rédaction Oumma

Le siège de Financia Business School situé dans le 15e arrondissement de Paris

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Covid-19: Amnesty appelle Israël à fournir des vaccins aux Palestiniens

Le halal n’est pas bio-compatible selon un arrêté du Conseil d’Etat