in

Des femmes musulmanes forment une grande chaîne humaine sur le pont de Westminster

Alors que Londres tente de panser ses plaies, sur le pont en berne de Westminster, des femmes musulmanes ont formé dimanche une grande et belle chaîne humaine en hommage aux victimes innocentes fauchées, quatre jours auparavant, par la course meurtrière de la voiture lancée sur la foule par Khalid Masood.

Au moment où Big Ben sonnait 16 heures, ces citoyennes britanniques voilées se sont inclinées devant la mémoire des disparus, tout en se dressant, main dans la main, contre le terrorisme aveugle, unies par un même puissant sentiment de révolte face à l’innommable, et de résistance à la division et à la peur.

Sur le pont emblématique de la cité phare du royaume devenu lieu de douleur, elles sont apparues revêtues de la couleur bleu, symbole de la paix pour la royauté et pour l’Europe, et ont été rejointes par des concitoyennes non musulmanes, très touchées par leur démarche, qui ont serré les rangs à leurs côtés, au-dessus de la Tamise.

« Quand une attaque a lieu a Londres, c’est une attaque contre moi », a insisté Sarah Waseem, 57 ans, avant de renchérir : « Contre nous tous. L’islam condamne toute sorte de violence. » Un peu plus loin, Afriha Khan, 40 ans, a confié avec émotion : « Le sentiment de ce qui s’est passé ici mercredi est très fort. Nous avons pensé à tous les gens ordinaires qui étaient là et ont été fauchés, debout comme nous, c’était très émouvant ».

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le terrorisme fais du mal à la humanité mais il fais surtout du mal à l islam… Il est brandi comme un étendard par tous les fous, par les sois disant musulman pour faire la guerre et par les non musulmans pour leur faire la guerre… Et n oublions pas que les musulmans meurent bien plus nombreux de par leur monde à cause de ses fous. C une belle image de solidarité et on devrait en voir plus souvent

  2. Helas je ne suis pas sure qu en france cela aurait pu se faire. A voir juste comment a ete traitee une jeune femme voilee qui avait perdu sa maman sur la promenade des anglais a nice et lorsque des manifestations de musulmans en solidarite avec les victimes des attentats avaient ete interdites.

  3. Ces femmes font cette chaine parce que elles se sentent coupables ? mais de quoi, nous savons tous très bien et évidemment les réels instigateurs, que les Musulmans ne sont en rien concernés pas tout ce qui se passe depuis plusieurs années, alors pourquoi se sentir coupables.Etre touché par ce qui s’est passé et se passe dans le monde oui, mais de la à se sentir coupable, je ne suis pas d’accord…..

    • “Nous savons tous très bien et évidemment les réels instigateurs” … Moi je ne sais pas de qui vous voulez parler, merci de bien vouloir m’éclairer pour que je comprenne.

  4. Je ne comprends absolument pas pourquoi ces femmes musulmanes font cela !
    De quoi se sentent-elles coupables ?
    Au contraire, c’est jeter encore plus l’opprobre sur les musulmans !
    On peut effectivement se sentir touchés par certainement pas coupables de quoi que ce soit !
    Surtout quand on sait qui arme qui…

    • c’est symbolique et cela “peut” rassurer les simples citoyens non musulmans. montrer qu’on accepte pas les meurtres de personnes innocentes.

  5. Djamila : c’est vous qui affirmez que ces femmes se sentent coupables. Vous en rendez vous compte ? Sinon, en lisant l’article, on trouve de nombreuses explications, j’en prends simplement une : “une grande et belle chaîne humaine en hommage aux victimes innocentes fauchées”. De plus, il n’y avait pas que des musulmanes nous apprend l’article : “et ont été rejointes par des concitoyennes non musulmanes”. Pour vous aussi ces “non musulmanes” se sentent coupables ? Bien entendu que non…

  6. Une telle manifestation, à laquelle ont été appelées les femmes musulmanes, se comprend dans le contexte anglo-saxon, où les communautés religieuses sont reconnues comme des entités ayant certains droits spécifiques et où la communauté musulmane accorde un rôle éminent à la différence des sexes.

    En France, cela ne serait pas compris : l’acte terroriste ayant visé et atteint ses victimes sans considération de croyance ou non-croyance religieuse, et pas davantage de genre, une manifestation de solidarité se devrait d’être universelle, l’appel s’adressant aux femmes ET hommes uni(e)s, musulman(e)s ET non musulman(e)s ensemble.

    S’il a toujours été souhaitable que les musulman(e)s de France et d’ailleurs condamnent ce terrorisme (que l’on dit « islamiste » pour écarter l’amalgame que porterait le qualificatif « islamique »), il ne leur est pas demandé de devenir soudain plus « antiterroristes » que les autres catégories de victimes de cette branche politico-militaire et ultra-violente de l’islam, née dans la période actuelle où la post-modernité va jusqu’à produire des “faits alternatifs”.

    Si les musulman(e)s sont susceptibles d’avoir un rôle spécifique, ce serait plutôt de réfléchir à ce qui, dans la rencontre entre l’islam traditionnel qu’ils/elles pratiquent et l’évolution récente des sociétés (tant occidentales qu’à majorité musulmane), ouvre la porte à une telle dérive sectaire.

  7. Juste une précision pour tous ceux qui les rejettent et les condamnent, les femmes qui portent un “foulard simple” ne sont ni dangereuses, ni terroristes!
    Il est avéré qu’à ce jour aucun morceau de tissu n’a tué une personne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cantona tacle Fillon en beauté

La mécanique raciste