in

Etats-Unis : le voile islamique interdit chez Air France

La compagnie aérienne Air France est un précieux ambassadeur des valeurs nationales, même quand il s’agit d’exporter non pas l’élégance made in France, mais plutôt une obsession à la française, dénuée de toute hauteur de vue, que personne ne nous envie Outre-Atlantique : l’interdiction du voile islamique qui jure avec une certaine idée uniformisante du vivre-ensemble…

Ainsi, une employée américaine voilée travaillant à l’aéroport Washington-Dulles pour le compte du fleuron tricolore de l’aviation civile a-t-elle goûté aux joies du refoulement bien de chez nous, une spécificité qui ostracise du jour au lendemain et assigne à résidence. Empêchée de travailler parce que recouverte du couvre-chef du délit, la jeune femme s’est plainte de la décision injuste qui l’a frappée, entraînant la compagnie française dans une zone de fortes turbulences terrestres sur le sol américain…

En effet, selon le Council on American-Islamic Relations (CAIR), cette jeune femme a été renvoyée chez elle parce qu’elle refusait d’ôter son foulard. D’après le CAIR, elle travaille en contact avec la clientèle (sans préciser si elle est hôtesse de l’air ou si elle travaille au sol) et ses supérieurs auraient bien argué du code vestimentaire pour la renvoyer.

La principale organisation musulmane des Etats-Unis s’est immédiatement tournée vers la direction d’Air France pour exiger des excuses, laquelle a diligenté une enquête interne.

Depuis, la controverse ne cesse d’enfler autour de la compagnie française, au point peut-être de craqueler le prestigieux vernis d’une laïcité liberticide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Flottille : le mutisme de l’Etat français face à l’abordage disproportionné et illégal d’Israël

Niqab : le sens d’une interdiction