in

Epicerie non mixte de Bordeaux: le gérant annule son projet

Les hommes accueillis certains jours, les femmes d’autres. Le projet d’un couple de gérants d’une épicerie orientale de Bordeaux n’aura pas duré longtemps. L’initiative, discriminante, est illégale. L’affichette apposée il y a dix jours pour présenter le concept a été retirée. "Je ne veux pas me mettre hors la loi", a indiqué à BFMTV Jean-Baptiste Michelon, co-dirigeant de l’épicerie, alors que le maire de la ville Alain Juppé était "en train de saisir les autorités responsables pour qu’il soit mis fin à cette pratique."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quand Frédéric Haziza s’emploie à faire passer Pascal Boniface pour ce qu’il n’est pas : un “antisémite”

Gaza: deux millions de Palestiniens jeûnent dans la plus grande pauvreté