in

En Algérie, tollé après la publication d’une photo occultant le minaret de la Grande Mosquée d’Alger

Accusé de « haine envers les symboles de la religion musulmane », le quotidien francophone « El Watan » s’est excusé, évoquant « un incident purement technique ».

Un quotidien algérien s’est retrouvé sous le feu des critiques, lundi 20 septembre, pour avoir publié une photo retouchée occultant le minaret de la Grande Mosquée d’Alger. La photo, publiée par El Watan, montrait le passage du convoi funéraire de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, enterré dimanche, mais l’imposant minaret de la mosquée en arrière-plan en avait été supprimé, suscitant de vives critiques d’internautes outrés sur les réseaux sociaux. Devant ce tollé, le quotidien francophone s’est excusé sur son site, évoquant un « malheureux traitement technique au niveau du service PAO [publication assistée par ordinateur] du journal ».

Publicité
Publicité
Publicité

(…) Le ministère de la communication a dénoncé un « comportement étrange et injustifié » et une « violation flagrante des lois » régissant la Grande Mosquée d’Alger, condamnant « fermement et clairement » la suppression du minaret.

Publicité
Publicité
Publicité

Le Monde

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Premier championnat d’athlétisme pour les amputés de Gaza

Violences sexuelles : la grande diversion d’Éric Zemmour