in

Donald Trump ordonne le retrait des troupes américaines de Syrie

Le président des Etats-Unis Donald Trump ordonne le retrait des troupes américaines stationnées en Syrie, estimant avoir vaincu le groupe Etat islamique, une décision qui a provoqué la stupeur et une levée de boucliers dans son propre camp.

Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il suffit tout simplement de ceder la place aux syriens pour eviter un bain de sang et adieu au reves d’independance ils auront une autonomie c’est deja ca,pauvres kurdes l’histoire ne l’aura pas fait de cadeaux,a moins d’un nouveau joueur dans cette region tout est possible,la sale guerre n’est pas finie.
    les USA n’ont pas l’intention d’investir un sou dans ce pays.

  2. Salam à notre sœur Yasmina et à tous, pardonnez-moi les fautes de frapp de ce matin, le temps me manquait.

    Ma sœur, tes références restent pro-Russes et de culture anti-Turques et largement anti-Musulmanes. En substance, selon tes citations, la Turquie prépare une offensive au pays Kurde en Syrie. Tes références pouvaient être plus prudentes et suggérer la probabilité d’autres sollutions moins coûteuses parmi les Kurdes, en sustentant les Kurdes et autre habitants désireux de légalité à subvertir les vils rebels pour le rétablissement de la légalité, dans l’unité des terres et la continuité du pays. Tes références continuent par habitude indécrottable à suggérer la prédation Turque. Et une entente avec l’émir fellon dont on ne comprend pas très bien les contours, sauf si tes références en disaient que l’émir fellon est contraint et forcé. Pourquoi au contraire, ne te réjouis-tu pas et ne glorifies-tu pas la politique ferm et payante, l’adresse et la valeur de la gouvernance Turque?

    Croissant de lune.

  3. BRAVO DONALD TRUMP – Ce genre de c.nneries coûtent des millions de dollars au contribuable américain qui n’en a strictement rien à cirer de ce qui peut se passer en Syrie ou ailleurs, et je le comprends.
    La France et d’autres n’ont rien à foutre non plus là bas et cela nous coûte également énormément d’argent, qui serait bien mieux employé chez nous.

  4. Dans le pur style du Ghazi (conquérant) ottoman, le ministre turc de la défense, Hulusi Akar, a affirmé que les forces kurdes en Syrie seront « enterrées vivantes ».

    La Turquie prépare une offensive militaire d’ampleur à l’est de l’Euphrate et la décision du retrait immédiat des forces US de Syrie lui offre les coudées franches pour en finir avec la « crevure » kurde et ses soutiens franco-britanniques.

    La Turquie dispose de la plus grande Armée de l’OTAN après celle des États-Unis et même si Ankara n’a jamais exprimé son hostilités aux manoeuvres de Paris et Londres, voire a travaillé avec eux pour créer, appuyer et armer des groupes terroristes en Syrie, le président et homme fort de la Turquie, Tayep Recep Erdogan, n’a jamais caché son mépris absolu pour ces « deux régimes trouble-fête » aux ambitions surannées et nostalgiques d’une époque révolue sur lesquels s’appuient désespérément les factions dites progressistes du grand capital transnational.

    Akar a affirmé à Doha, Qatar, que la Turquie visait Manbij et l’est de l’Euphrate.

    Le réchauffement des relations entre Donald Trump et Tayep Recep Erdogan d’un côté et la bonne entente avec le prince héritier saoudien de l’autre pourrait faciliter ces opérations.

    La décision du président US de retirer les marines US de la Syrie s’inscrit politiquement dans le long bras de fer qu’il a engagé avec ce que l’on pourrait identifier comme l’État profond US et ses alliés à Londres et Paris. Il répond également à la hausse par la Réserve fédérale US de ses taux d’intérêt dans ce qui semble être un défi lancé à Trump.

    Le retrait des forces US de Syrie ne concerne que certaines unités du corps des Marines mais ne semble pas concerner les forces spéciales.

    Cependant, le retrait de la couverture aérienne US de l’est de l’Euphrate mettra les forces européennes et surtout franco-britanniques déployées à partir d’Irak et de Jordanie en danger d’anéantissement.

    Les Turcs le savent et ne cachent plus leur intention d’en finir avec le casse-tête kurde syrien.ar le grand capital sauvage.

    La déclaration la plus ridicule et la plus incongrue est venue de la préposée ministre de la défense française (qui doit son poste à la mode tendance gauchiste du politiquement correct) qui a osé lier la présence française « secrète » (pas tant que ça puisque les Turcs la surveille au millimètre près) dans certains points morts en Syrie avec un banal fait divers survenu à Strasbourg mené par un délinquant multirécidiviste de droit commun n’ayant aucun lien avec une quelconque organisation armée ni avec le Moyen-Orient.

    C’est d’un ridicule extrême.

    En réalité, la survie et la victoire de Damas passe très mal pour Paris, Londres et Tel-Aviv. D’où la crise existentielle.

    Décidément…

    source:https://strategika51.blog/

  5. Il y a une tres bonne raison d’apres cet expert: la presence des S300 en Syrie livrée par les Russes et qui sanctuarisent le pays!!!

    “Pourquoi les États-Unis déguerpissent soudain de Syrie ?
    par Valentin Vasilescu
    L’US Air Force est condamnée à la défaite si elle affronte l’armée arabe syrienne qui dispose désormais des matériels anti-aériens russes, les meilleurs au monde. Elle n’a d’autre choix que de partir avant l’humiliation.
    L’Histoire se répète. Jadis, en Iraq les États-Unis avaient utilisé des combattants kurdes auxquels ils promirent un État avant de les laisser massacrer par Saddam Hussein. Aujourd’hui, ils laissent d’autres Kurdes auxquels ils ont aussi promis un État seuls face à la Turquie.
    Dans quelques mois, la guerre sera finie. Après huit ans de combats et le sacrifice de dizaines de milliers de mercenaires islamistes, le rêve de l’Otan de détruire les structures étatiques de la Syrie aura échoué”https://reseauinternational.net/pourquoi-les-etats-unis-eprouvent-ils-soudain-la-necessite-de-deguerpir-de-la-syrie/

    • @Yasmina

      Excellentes analyses.
      Parmi les alliés des EU escroqués par ce pays, on a eu jadis les chiites irakiens, poussés à la révolte, puis abandonnés sans états d’âme. Quant aux kurdes, c’est comme les touaregs: Les dindons de la farce à chaque conflit.
      Dommage pour les kurdes, qui avaient mis en place un système humaniste dans les zones qu’ils avaient conquises.
      C’est un nouveau génocide qui se met en place. On peut faire confiance à Erdogan pour ça. Je note aussi le fait que la Turquie a récupéré une bonne partie des troupes d’Al Qaida et de Daech, sans même chercher à le cacher. Je me demande comment Poutine va réagir. Car, désormais, c’est lui qui distribue les cartes.
      En attendant, la France devrait retirer toutes ses troupes dès demain. Elle n’a plus que des ennemis surarmés dans ce pays. ..A part le kurdes, qui vont se faire massacrer, à moins de rallier la Russie.

  6. Assalamou ‘alaïkoum.

    Cette décision de Donald Trump, politiquement coûteuse dans son camp suggère ou un relatif affaiblissement Américain, ou peut-être que Donald Trump n’était pas aventuriste au point de fortifier inconsidérément le projet de l’entité Kurde dissociante dans la région, ntité que les pays de la région ne peuvent qu’opposer la plus grande résistance et la plus résolue possible, et avec presque certainement une entente informelle ou formelle et délibérée. C’est donc le etto résolu du raïs ardent de la nation des Turcs dont on aprnd qu’ileut avec Donald Trump un contact récent qui bénéfécie de sa fermeté résoue et probablement aidé en cela, par l’Iran, la gouvernance Irakienne qui recommence à montrer son existence, et la gouvernance de Dammas, soucieuse de reconquérir la totalité des terres Syiennes et de conserver l’unité des terres. Parce que contrairement aux sentiments étalés de l’édoniste et Occidentaliste Patrice, gauchiste qui regrette l’ingérance Américaie, voyez-vous ça, eh bien, il y a complémentarité fonctionelle entre la Turquieet la gouvernance de Dammas et plus largement avec l’iIran et la gouvernance de Bagdad, pour garder l’unité des terres Syriennes, ce qui est au demeurant cohérent avec la loi internationale qu’on oublie parfois. Y aura-t-ilopération Turque comme les médias Français le suggèrent? Peut-être pas, si certains partis et factions Kurdes subvertissent les vils rebes et metten fin à ce projet toxique.

    La France et l’Angleterre, s’ils restent présents nominalement, ils feront acte de présence, en rien issuasifs en cas d’opération Turque, ou d’opérations Turco-Syrienne après tout,don le bu serait de rendre les terres à la gouvernance Syrienne pour garder l’unité et asseoir la stabilit du pays, pourvu que la gouvernance de Dammas assure et garantsse l’inviolabilité et la sécurité de la frontière Turque par les mesures idoines. La fiotte de l’élysée qui paie avec notre argent et très vite ce que les flics ont voulu, seulement inspiré par la peur, au vu et au s du monde entier qui connaît sa lâcheté maintenant, s’il essaiera de sauver la face, évoluera graduellement vrs des positions conciliantes, faisons confiance à sa tortuosité et à la richesse du vocabulaire Français. Quant à la Russie, le pas est semble-t-il partisan de stabilité hors de ses frontières et c’est son itérêt intérieur.

    Croissant de lune.

    • @Croissant

      L’hédoniste décadent pense juste que les kurdes vont en prendre plein la tronche, ce qui semble vous réjouir, vu qu’ils sont moins dingues que les autres. Enfin, qu’ils étaient.
      Sinon, d’accord avec vous sur un point. La France compte pour zéro, et devrait se retirer avant d’en prendre plein la tronche.

  7. Sage décision. De toute façon , l’armée Us est présente en Syrie en toute illégitimité. Ni le Conseil de Sécurité ne lui a donné mandat, ni le gouvernement syrien ne lui a demandé de venir. Donc Trump ne fait que se conformer à une promesse électorale pour mettre fin à une présence illégitime.

    idem pour la présence de toutes les armées étrangères qu’elles soient françaises ou autre de l’OTAN et des pays golfiques. Qu’elles dégagent donc dans la foulée de l’armée US et que les pays agresseurs concernés donnent l’exemple du respect de la Charte des Nations Unis.

    Seule l’armée Russe a été appelé par le gouvernement syrien en 2015 a une présence légitime alors que la Syrie a commencé a être déstabilisé en vue de sa division en canton , par des hordes mercenaires, criminelles, chair à canon, manipulés pour un jihad bidon à la sauce talmudiste/ takfiristes , recrutés et encadrés par les pays de l’OTAN et les pays Golfiques depuis mars 2011 dans la foulée du dénommé “printemps arabe” pour le changement de régime et la mise en place des régime de la Confrérie des Frères Musulmans.

  8. O que non Patrice, La France et l’Angleterre ont annoncé aujourd’hui qu’ils continueraient d’oeuvrer à “dédaeshiser la Syrie, comprenez , à guerroyer la gente musulmane et à éradiquer tous ces fichus barbus qui ne veulent pas et plus se soumettre au dictât occidental.

    C’est la démocratie versus cheyenne 12 qui croit encore aux vertus d’un modèle éculé, et qui est appliquée aujourd’hui à coup de drones interposés.

    • Pour ce qui est de vos soldats ,ils n’y sont plus pour très longtemps vu que votre président et son gouvernement vont fumer!

      Ce sera toujours un peu moins de pognon inutilement dépensé sur votre dos !
      Et les british ne resteront pas seuls ( comment repérer un amerloque au milieu des british ???? ) sauf aide d’ Israël directe chose impossible actuellement , les sionistes étant acculés à leurs frontières .
      S’ils restent , c’est encore pour fomenter des coups tordus genre attaques chimiques et casques blancs …

  9. Bonne nouvelle, vu que les français vont devoir se tirer.
    Par contre, Erdogan va se régaler avec les kurdes. A moins que ces derniers ne dealent avec Poutine. C’est ce que je ferais à leur place. La Syrie, c’est l’échiquier de Machiavel. Celui qui gagne, c’est celui qui trahit au bon moment. Trump a perdu, mais il s’en fout. Sur ce point au moins, il a raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Londres : des musulmans, rejoints par des chrétiens, sensibilisent à la recrudescence des sans-abri

René Trabelsi, ministre tunisien du Tourisme: “Les paysages au Sud tunisien sont plus beaux que ceux de Marrakech”