in

Des twittos américains ironisent sur l’accueil que Donald Trump réservera au Ramadan

L’esprit du Ramadan imprégnera-t-il de ses précieux bienfaits l’esprit malveillant, voire maléfique du tribun populiste Donald Trump, que l’on imagine mal succéder à Barack Obama en maître de cérémonie des Iftars de gala à la Maison Blanche, si par malheur il accédait au pouvoir suprême ?

Le petit miracle « ramadanesque », pour ne pas dire très romanesque, se produira-t-il ? Rien n’est moins sûr et paraît même franchement utopique, compte tenu du cynisme du personnage et de son islamophobie instrumentalisée à l’extrême.

Aussi, n’est-on pas surpris d'apprendre que l’approche de ce mois béni entre tous, regorgeant de mille et une bénédictions, a inspiré à des twittos américains, musulmans et non-musulmans, des remarques pleines d’humour, certaines plus caustiques et acerbes que d’autres, sur la manière dont le triste sire de la politique américaine pourrait accueillir cet invité exceptionnel qui frapperait à sa porte, mais sans pour autant le toucher en plein cœur…

Si Fatiha Salaheddine ironise sur l'ambition dévorante de Trump qui le pousserait à jeûner et tweeter « les Arabes m’aiment », Hussein Kesvani se prend, quant à lui, à rêver d’un « monde de tous les possibles » où Trump observerait le Ramadan, tandis qu'un dénommé G le voit plutôt égal à lui-même, en train de narguer ses concitoyens musulmans en leur « souhaitant un bon Ramadan tout en dévorant un sandwich au porc braisé ». D’autres encore s’interrogent sur les mets traditionnels qu’il pourrait bien déguster en ne se faisant aucune illusion, pendant qu’un internaute sous le pseudo « Truth reigns » attend avec impatience le Ramadan pour l’entendre prononcer cette phrase qui lui écorcherait la bouche : « j’aime les musulmans ».

Force est de constater que personne ne s’attend à ce que Trump se mette à la diète ramadanienne purificatrice, tant pour le corps que pour l’esprit, et comment pourrait-il en être autrement, alors même que celui-ci n’observe qu’une seule diète permanente : celle de l’intelligence…

  

  

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Début et fin de Ramadan: le Conseil Théologique Musulman de France opte pour le calcul astronomique

I24, la chaîne de Patrick Drahi, aide le Mossad à recruter