in

Des intellectuels algériens s’opposent à la venue de MBS en Algérie

“Des intellectuels algériens d’horizons divers se sont élevés samedi contre la venue en Algérie du prince héritier saoudien, Mohamed Ben Salman, attendu dimanche à Alger, selon des sources concordantes, alors que les autorités officielles cultivent volontairement le flou sur la date de cette visite à hauts risques”, rapporte le site Algérie 1.

« L’Algérie s’apprêterait à recevoir en visite officielle le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohamed Ben Salmane, dont le monde entier sait de science certaine qu’il a été l’ordonnateur d’un crime abominable contre la personne du journaliste Jamal Khashoggi, crime dont on ne trouvera point de parallèle dans les annales de l’humanité civilisée », écrivent ces intellectuels.

Accusé  d’être l’ordonnateur du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, exécuté « de manière sauvage » et avec une cruauté qui « dépasse l’imagination », le prince MBS  « a montré son vrai visage imperméable à tout sentiment humain », écrivent les signataires du texte qui lui reprochent également sa croisade contre le Yemen dont les populations civiles sont la cible de bombardements quotidiens.

« En accueillant l’Émir saoudien Mohamed Ben Salmane, l’Algérie officielle ne risque-t-elle pas d’accorder une prime d’encouragement à la politique rétrograde de cette monarchie, exportatrice non seulement du pétrole, mais aussi de l’intégrisme Wahabite qui se dégrade rapidement en intégrisme violent ? », se demandent les auteurs de l’initiative, dont les écrivains Rachid Boudjedra, Kamel Daoud, et le sociologue Nacer Djabi.

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. MBS n’a aucune mesure de rétorsion le pélerinage à la Mecque est une invention britannique pour détourner les musulmans de jerusalem et laisser à la juiverie mondialiste .Cette supercherie doit être dénoncé

  2. c’est bien mais en vain car ce ne sont ni les intellectuels ni la population qui prennent les décisions de recevoir ou pas. Si l’annonce de son arrivée est faite, c’est quelle est accordée.
    En tunisie, que s’est-il passé? il est arrivé.
    Peut être un message aux pays arabes: on peut vous faire la peau en toute impunité et comme bon nous semble; on n’en rougit même pas. On tue et on parade et vous n’avez qu’à vous soumettre . 9a ne changera pas

  3. Les dirigeants algériens qui donnent des leçons aux autres pays la liberté des peuples et bla bla bla, ont montré leur vrai visage en accueillant un dictateur sanguinaire vendu à Israël et aux USA et ennemi juré des palestiniens.

    • Mon cher ben,
      La justice, si tu es( un vrai) musulman comme tu prétends l’être ne concerne pas que les musulmans. C’est une affaire de toute l’humanité. Chaque homme libre doit être juste et défondre avec ses moyens la justice et combattre avec ses moyens l’injustice.
      Pour cela, je soutien sans conditions l’appel des intellectuels algèriens et je me sentirai encore plus algèrien si cet appel conduirait ce monstre MBS d’annuler son voyage sur la terre de 1.5 million de martyrs. Il ne sera pas le bienvenu et sera juger devant l’histoire avant le jugement dernier. Merci Rachid, Kamel et Nacer de votre acte. C’est une parole de vérité devant un puissant injuste. La justice est la base de toute chose. Allah aime le juste même s’il n’est pas croyant et le contraire est vrai.
      Cordialement.

  4. Déjà le pouvoir héréditaire c est dépassé, c’est contre la démocratie, c’est le peuple rien que le peuple qui décide d élire le plus apte à diriger un état. Chaque personne a droit d être candidat.

  5. Je me permets de dire que la présence de l’écrivain Kamel Daoud parmi les intellectuels algériens signataires ternit cette liste, puisque ce dernier a au moins un point commun avec MBS : leur lien avec le sionisme et à israël dont le terrorisme n’est pas à démontrer, et d’ailleurs israël prend la défense de cet assassin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bilan à Gaza: 24 000 blessés et 222 morts lors des manifestations à la frontière avec Israël.

La psychanalyse à l’usage des musulmans ?