in

Arabie saoudite: l’opération de la dernière chance réalisée sur des bébés siamois de Gaza

Elles ont vu le jour en 2016, à l’hôpital Al-Shifa de Gaza, des sœurs siamoises dont les chances de survie s’amenuisaient quelques heures à peine après leur naissance, pâtissant de l’absence de traitements vitaux due à l’insupportable blocus israélien, ont pu être transférées à Riyad pour y être soignées d’urgence, sur ordre du prince héritier saoudien en personne.

Sensibilisé à la venue au monde douloureuse de Farah et Haneen, ces bébés jumeaux fusionnés, grâce à une grande campagne internationale qui a su éveiller sa compassion, le très en vue Mohammed bin Salman n’a eu qu’un mot à dire pour qu’une opération de la dernière chance soit réalisée dans une unité hospitalière du royaume.

Cette opération, longuement mûrie et minutieusement préparée, est intervenue quelques mois après leur placement en soins intensifs, à Riyad.

Dans un bloc opératoire placé sous la supervision du médecin chef, le Dr. Dr Abdullah Bin Abdulaziz Al-Rabiah, l’intervention chirurgicale très délicate, nécessitant une extrême précision, s’est déroulée avec succès dimanche dernier, réussissant à détacher les deux petites siamoises et à sauver la vie de celle dont les organes étaient moins sous-développés que ceux de sa petite sœur défunte.

Si la nouvelle s’est propagée à la vitesse de la lumière sur les réseaux sociaux, mettant en joie des milliers d’internautes dans la galaxie arabe, et tout particulièrement les Palestiniens et les Saoudiens, tous ont eu une pensée émue pour le plus fragile des deux nourrissons. Deux bébés soudés l’un à l’autre, jusqu’à ce que la mort du plus vulnérable les sépare à jamais.

«Excellent travail … c’est incroyablement déchirant et difficile d’avoir à abandonner une vie pour sauver l’autre. Nous remercions toute l’équipe chirurgicale pour tout le travail qu’ils ont fait et prions que Dieu accorde la patience aux parents des jumeaux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La miséricorde divine

Trump traite Haïti et les pays africains de “trous à merde”