in

Des associations et mosquées dénoncent “la situation grave” que traverse le CFCM

Constatant avec inquiétude l’évolution du Conseil Français du Culte Musulman et son orientation vers une voie sans issue et manifestement en décalage avec les attentes exprimées par les musulmans de France, des membres fondateurs du CFCM, institutions musulmanes et des acteurs du terrain, ont décidé de prendre leur responsabilité et d’alerter les musulmans de France sur la situation grave que traverse l’instance censée représenter le culte musulman en France.

Lors des assises départementales de juillet à septembre 2018, les musulmans de France ont exprimé massivement leur choix de la mise en place des Conseils Départementaux du Culte Musulman (CDCM), élus par les mosquées de chaque département, jouissant d’une existence juridique et constituant la base pour l’élection des différentes instances régionales et nationales du culte musulman.

Cette demande légitime et de bon sens n’a malheureusement pas été prise en compte par les instances actuelles du CFCM, contrairement à ce qui est prétendument annoncé dans le communiqué du CA du CFCM du 16 juin 2019.

En effet, les Conseils Départementaux du Culte Musulman (CDCM), tels que prévus par la réforme des statuts du CFCM du 7 avril 2019, ne seront pas élus et ne s’appuieront sur aucune entité juridique. Ils seront informels et désignés par l’exécutif du CFCM. Ce dernier, issu de la désignation directe par certaines fédérations déconnectées de la réalité du terrain, n’est pas en mesure d’opérer ce changement tant attendu par les musulmans de France.

Publicité

De même, le « conseil religieux du CFCM », dont la création a été annoncée en 2016 par le bureau exécutif du CFCM, ne s’est jamais exprimé et aucun avis religieux n’est à son actif. Ce conseil aurait dû être l’émanation des conseils des imams et des cadres religieux départementaux et régionaux pour qu’il soit légitime et reconnu.

Inverser le processus de construction des différentes institutions du culte musulman, en partant du haut vers le bas par la désignation arbitraire, comme le fait le bureau du CFCM, rendrait ces institutions de fait non légitimes et inopérantes.

Cette situation grave nécessite un sursaut de toutes les forces vives de la communauté musulmane de France, afin que le culte musulman y soit dignement représenté aux niveaux local et national.

C’est pourquoi :

Publicité

Nous appelons à une représentation démocratique et inclusive, ouverte et attentive aux préoccupations et aux attentes des musulmans de France.

Nous appelons à la mise en place d’une coordination qui permettra aux mosquées, aux imams et cadres religieux de chaque département de se concerter et de s’engager ensemble sur des préoccupations communes, et d’élire démocratiquement leurs représentants aux niveaux départemental, régional et national. Ces représentants, légitimés par les acteurs locaux, procéderont à la mise en place des instances régionales et nationales pour une représentation renouvelée du culte musulman, que les musulmans de France appellent de leurs vœux.

Paris, le 17 juin 2019

 

Publicité

Premiers signataires :

Union des Mosquées de France (UMF)

Grande Mosquée de Lyon (GML)

Abdelhaq Nabaoui, Président du CRCM-Alsace et Aumônier national des hôpitaux

Fédération Nationale des Musulman de France (FMNF)

Grande Mosquée Mohammed VI de Saint Etienne (GMSE),

Grande Mosquée d’Evry Courcouronnes (GME),

Grande Mosquée de Strasbourg (GMS)

Union des Mosquées de la région Corse, Union des Mosquées de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Union des Mosquées de la région Occitanie, Union des Mosquées de la Région Nouvelle Aquitaine, Union des Mosquées de la région des Pays de Loire, Union des Mosquées de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Union des Mosquées de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Union des Mosquées de la Région Centre Val de Loire, Union des Mosquées de la Région Grand Est, Union des Mosquées de la Région Ile-de-France, Union des Mosquées de la Région de Normandie, Union des Mosquées de la Région Hauts de France…

Publicité

22 commentaires

Laissez un commentaire
  1. peux t on aussi en tant que simple citoyen donner nos avis? , la société civile doit donner aussi participer aux débats d’idées et de remettre du sens dans les actions à mener , le salut est dans la recherche d une intelligence commune capable d ‘insuffler des vents propice au défi que nous devons relever . je serai ravi de participer à cet élan

  2. les freres musulmans veulent a tout prix chapoter les mosquees de France avec l’aide de quelques pays arabes ils se sont mis a distribuer de l’argent en achatant d’abord des Imans deja corrompus bref on se dirige vers un vrai massacre,la Turquie est deja associee aux freres musulmans.

  3. @Karim
    Je l’ai déjà dit dans mon premier message : les mosquées, et même toutes les mosquées même indépendantes, seront toutes intégrées dans les conseils départementaux. Et à partir de cette base, et des CRCM eux aussi élus, ils vont discuter de leurs problématiques, s’entraider entre mosquées etc. et voter leurs représentants. Pourquoi vouloir une élection depuis les mosquées alors qu’on peut directement mettre les mosquées pour qu’elles fassent ensuite leurs élections?
    Le fond de l’histoire c’est que l’UMF et les deux autres acteurs, qui ne sont qu’un petit groupe de personnes signataires de l’article en définitive, essaie de déstabiliser le CFCM dans un moment où ce n’est vraiment pas le moment car des réformes importantes sont mises en place.
    Il faut suivre attentivement toutes les parutions dans les différents organes de presse, et le travail mené sur le terrain par les fédérations, pour comprendre.

  4. Un complément important au sujet de la longue liste APPARENTE de signataires de cet article.

    En lisant comme ça les noms des signataires de l’article avec la liste “impressionnante” d’associations, grande mosquée, et union de mosquées on croirait qu’il s’agit là d’un appel large, alors qu’en réalité cela revient uniquement à 3 acteurs:
    -l’UMF (proche du Maroc)
    -FNMF (proche du Maroc)
    -Abdelhaq Nabaoui (voir les articles de presse à ce sujet)

    Les autres “Grandes mosquées” et “Unions de mosquées par région” font en fait parti intégrante de l’UMF. L’explication est ici: https://www.umfrance.fr/qui-sommes-nous

    « Union des Mosquées de France », ci-après dénommé «UMF», est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

    Article 1.2 : Composition

    L’UMF regroupe :

    – les « Conseils Régionaux de l’Union des Mosquées de France », au nombre de 13, un par région administrative, mentionnés sous le nom de « Union des Mosquées de la Région, suivi du nom de la région », ci-après dénommés « UMR », formés sous forme d’association régie par la loi de 1901, conformément aux statuts-type annexés, représentant l’UMF à l’échelon régional et regroupant les associations gestionnaires de lieux de culte musulman;

    – à titre distinctif, des mosquées représentées par leur association gestionnaire ci-après dénommées « grandes mosquées » ; dont la liste est définie par le Conseil d’Administration.

    Le problème dans cette histoire c’est que l’UMF n’arrive jamais à régler ses problèmes avec le CFCM par la voie du dialogue mais préfère les articles virulents dans la presse communautaire : https://www.saphirnews.com/Reforme-du-CFCM-l-Union-des-mosquees-de-France-mene-la-fronde_a26221.html

    Ils ont le droit de critiquer, comme tout le monde peut critiquer tout le monde d’ailleurs, mais il y a une manière de le faire, constructive et sage, qu’ils devraient trouver pour ne pas envenimer et exposer (en ajoutant de la désinformation) à chaque fois les querelles internes aux fédérations de l’islam de France et du CFCM – les querelles internes existant partout chez les musulmans et les gens de toute façon- et surtout pour ne pas prendre en otage les actuelles réformes dans la structuration de l’islam de France.

    Pour conclure je pense que le site oumma.com devrait réfléchir déontolongiquement à cette manière de signer les articles qui peut induire en erreur le lecteur sur le nombre réel de signataires!

    • @Vanessa, je ne connais pas le fond de toute cette histoire, mais la demande des signataires de cette tribune est légitime. Que ces associations soient proches du Maroc ou prochse de la Malaise ne m’importent que très peu si leur demande est légitime.

      Ils demandent que les différentes instances soient représentées sur base d’élections depuis les mosquées et non pas désignées par les instances du CFCM.
      Leur demande est tout à fait légitime.

  5. ‘asalamu’aleikum,
    Une fois de plus, cela remonte à des décennies, les musulmans de France sont pris dans un étau entre des Etats étrangers qui veulent influencer les orientations de l’Islam de France en mettant sous tutelle leurs coreligionnaires et des musulmans qui considèrent que le devenir de l’Islam de France doit avant tout s’émanciper de toute pression étrangère pour favoriser le passage d’un islam allogène à un islam endogène.
    Il est vrai que, comme j’ai eu l’occasion de l’écrire dans un texte publié dans Oumma.com, pendant longtemps, la France recherchait une dépendance des musulmans de France envers leurs pays d’origine afin que ces Etats contrôlent mieux leurs ressortissants.
    Maintenant, de plus en plus de musulmans français ou non considèrent que leur destin se façonne en France et que par conséquent, eux-mêmes doivent construire l’organisation qui leur sied le mieux.
    Parmi la liste des signataires de cette tribune, force est de constater que l’on retrouve des associations influentes proches du Royaume du Maroc.
    Encore une fois si l’on veut modifier le fonctionnement interne du CFCM ce n’est pas en se laissant “téléguider” par des pays étrangers que ledit fonctionnement deviendra meilleur….
    Que penser de ces salles de prière ou mosquées que l’on nomme en interne : mosquée ou association cultuelle ou culturelle marocaine, turque, comorienne, etc…? L’Islam est Un, Universel et Sans nationalité.

  6. il n y a aucune union ,c est quoi ce delire ?dans ma petite ville il y a deux salles de priere ,alors qu il y a une mosquee a 5 km de la qui attend d etre finie ,quand j ai pose la question pourquoi ces salles ?on m a dit c est trop loin !!!!5 km!!!!,en verite c est parceque ils ne s entendent pas entre eux
    sur le but de ces salles ,un ami habitant en belgique me racontais ,qu il s etait rendu dans une mosquee ,a entendu l imam dire je cite “il faut combattre les mecreants ils finiront en enfer “,il s est leve et reparti car discours violent ,pourquoi cet imam prend t il les allocations des mecreants ,
    l argent qui provient des taxes sur l alcool la drogue la prostitution la vente de la viande de porc la vente d arme ,cet homme n est qu un imposteur comme beaucoup d autres

  7. Encore un réglage de compte bien ficelé de l’UMF contre le CFCM, ne présentant les choses que sous l’angle que l’UMF veut bien.

    Concernant ces conseils départementaux :
    -Il était prévu de longue date qu’ils contiennent les présidents de chaque mosquée du département justement, non seulement les mosquées affiliées à une fédération du CFCM mais aussi les mosquées complètement indépendantes qui auront leurs entrées comme les autres : à quoi cela sert-il donc de réclamer l’élection de la part des mosquées puisqu’il est déjà prévu qu’elles y soient?
    -Il est prévu aussi que le CFCM mette en place les conseils des imams dans les régions et les départements: les vrais imams officiant sur le terrain, pas ceux qu’ils auraient nommés comme cela de manière déconnectée.
    -Mais il est également prévu que ces nouveaux conseils départementaux comportent des acteurs musulmans civils, bel et bien issus du terrain, dont des femmes et dont des jeunes. Ces acteurs seraient nommés par les fédérations du CFCM notamment, et le CFCM préconise au moins 20% de femmes dans les conseils d’administrations: quelles sont les mosquées qui comportent ne serait-ce que quelques femmes actuellement dans les conseils d’administrations? Vous n’avez même pas prévu d’inclure des acteurs de la vie civile comme des acteurs associatifs hors mosquée dans la gestion du culte musulman, chose que les CRCM ont eux déjà permis et officialisé dans leurs statuts. Mais votre article préconise de rester cantonner au monde des mosquées (dans lesquelles les modes de fonctionnement et les résultats sont aléatoires, avec des bons et des mauvais exemples).

    Donc oui la situation est préoccupante et il faut alerter l’ensemble des acteurs de terrains.

    En réalité, ce que l’UMF veut comme d’autres, c’est créer des conseils départementaux rivaux des CRCM/CDCM (eux étant l’émanation du CFCM) et émietter la façon de représenter le culte musulman, où chaque entité se disputeraient l’organisation du culte musulman au niveau local, tout en cloisonnant cette organisation au monde des mosquées, faisant fi du reste de la communauté et des autres acteurs qu’elle comporte.
    Si mettre en place cette départementalisation était si importante : pourquoi ne l’avez-vous pas fait plus tôt et pourquoi avez-vu attendu que le CFCM le lance pour saisir une fois de plus l’occasion d’une fronde contre le CFCM?

    • @vanessa tu es sûr que c’est uniquement l’UMF, car en dessous de l’article je lis les signataires et il n’y a pas que l’UMF:

      Union des Mosquées de France (UMF)
      Grande Mosquée de Lyon (GML)
      Abdelhaq Nabaoui, Président du CRCM-Alsace et Aumônier national des hôpitaux
      Fédération Nationale des Musulman de France (FMNF)
      Grande Mosquée Mohammed VI de Saint Etienne (GMSE),
      Grande Mosquée d’Evry Courcouronnes (GME),
      Grande Mosquée de Strasbourg (GMS)
      Union des Mosquées de la région Corse, Union des Mosquées de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Union des Mosquées de la région Occitanie, Union des Mosquées de la Région Nouvelle Aquitaine, Union des Mosquées de la région des Pays de Loire, Union des Mosquées de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Union des Mosquées de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Union des Mosquées de la Région Centre Val de Loire, Union des Mosquées de la Région Grand Est, Union des Mosquées de la Région Ile-de-France, Union des Mosquées de la Région de Normandie, Union des Mosquées de la Région Hauts de France…

      ça fait quand même beaucoup plus que l’UMF uniquement…

  8. Plus localement on appelle les gens à avoir plus de transparence dans la gestion des mosquées!!! Mettre un tableau : RECETTE (DONS DES FIDELES)-DEPENSES…c’est hyper compliqué déjà.. tu vas demander au Président de la mosquée pourquoi il ne souhaite pas clarifier tous les choix (qu’il faut un comité qui doit décider) ..le pion va te répondre que tu veux créer la FITNA…si on veut se rendre utile c’est déjà de nettoyer les mosquées de nos voyous et chayatinnes!!!! Et je peux vous garantir qu’il y en a énormément…travailler avec l’argent des fidèles doit être mieux contrôlé.. Après que le machin cfcm au niveau national ou régional veut ou doit être géré par le Maroc, l’Algérie ou la Turquie…ou le ministère de l’intèrieur…

  9. La démocratie ou représentation “inclusive” fait généralement référence à un modèle politique et économique opposé au libéralisme, à la loi du marché etc.
    Je suppose qu’il s’agit ici plus simplement de démocratie “participative”, à moins que, par analogie avec l’écriture inclusive, il s’agisse ici aussi de la présence du féminin à côté du masculin.
    D’où ma question :

    Cette “coordination qui permettra aux mosquées, aux imams et cadres religieux de chaque département de se concerter et de s’engager” inclura-t-elle des FEMMES ?

  10. Y a pas eu islam on y est, memme au Maroc le roi n’ en a pas d’Islam. Alors que quand memme s’en un. Normalement il y a quelques règles prier, pas boire d alcool ou autres , quelques.
    A l’avenir ça serait re plus l’Islam. On re doré ça pour le Rif. Moi j’ai pas trouvé que ça alé çe coup là.

    • Y a le thé oci ça nous va pas. Il est fabriqué au Sri Lanka, j’ai du thé grand lion juste empacté au Maroc Assada , nous on préféreré qui soit en Chine , en Thailand ou au Bengladesh justement, au mieu, ou memme au Maroc du extra. Le Sri Lanka c’est pas un pays musulman, c’est trés haram. Y a quand memme des thés Arabes ou c’est écrit en Arabe qui sont cultivés labas.

    • Merci REDOUANE vos avez tout résumé. Il faut faire allégeance au roi de pacotille pour que le CFCM soit crédible. Les mouchards du roi ne reculant devant rien. Ils n’arrivent pas à comprenre que le français musulmans sont républicains émancipés et sont des citoyens et non sujets.

      • Donc pour vous le CFCM a une gestion légitime et transparente ?

        avez-vous lu l’article ? et si oui que reprochez-vous à ceux qui s’en plaignent ?
        Ou bien vous êtes vous arrêtés sur le titre ?

        “Des associations et des mosquées proches du Maroc” ça ne veut rien dire 🙂
        ça veut peut être dire l’Espagne, la Mauritanie ou soyons fous même l’Algérie 🙂

        D’autres part, l’annonce de la fête de l’Eïd faite par le CFCM sans expliquer le pourquoi de cette décision pour vous ça aussi c’est normal ?

        • Assez d’accord, la déclaration pose de vraies questions, le CFCM est une émanation de Sarko ne l’oublions pas. Que ce soit les turcs, les algériens, les sénégalais ou les marocains…Il est important de demaander au CFCM de changer ses modes de fonctionnement ou encore de les laisser déperir au profit d’autres organisations mêmes si elles ne sont pas aujourd’hui reconnues comme interlocuteur par l’Etat Français, justement parce qu’elles sont plus démocratiques (et donc moins dociles).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Polémique autour de la mort de Mohammed Morsi: Amnesty International réclame une enquête

Pour un calendrier musulman basé sur le calcul astronomique : justification et avantages (2ème partie)