in

Découverte d’un trafic d’armes entre Israël et l’Iran

Alors que Benyamin Netanyahou milite pour le durcissement des sanctions internationales imposées à la République islamique d’Iran, et présente ce pays comme une menace pour Israël, le Proche-Orient et la paix mondiale, des enquêteurs de l’American Homeland Security et d’une unité grecque luttant contre les crimes financiers ont découvert… un trafic d’armes entre Israël et l’Iran !

Le quotidien grec Kathimerini* a révélé, le 16 février, que des containers de pièces détachées d’avions de chasse Phanthom F-4, chargés au port de Binyamina-Givat Ada, près de Haïfa, devaient être livrés en avril prochain en Iran, via un cargo battant pavillon grec.

Une compagnie fantôme du nom de Tassos Karras SA, enregistrée à Votanikos, appartenant à un Britannique résident à Salonique, jouait les intermédiaires. La cargaison a été confisquée, mais une première livraison aurait eu lieu en décembre 2012.

Benyamin Netanyahou est attendu en mars aux Etats-Unis. Que va lui dire Barack Obama qui a mis en garde les entreprises du Medef en visite début février à Téhéran? Il ne s’agissait pas de marchands d’armes, mais le président des Etats-Unis a tout de même déclaré – lors de sa conférence de presse en compagnie de François Hollande – que les sociétés démarchant l’Iran le faisaient « à leurs risques et périls » et qu’il leur tomberait « dessus à bras raccourcis » si les pourparlers actuels sur le nucléaire échouaient.

*Israelis tried to send arms to Iran via Greece, probe finds

Ekathimerini

France Irak Actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

François Hollande : “l’islam est compatible avec les valeurs de la France”

Oumma.com victime d’une attaque informatique de grande ampleur