in

Une découverte archéologique fascinante : le mot Allah brodé sur des vêtements funéraires vikings

Qualifiées de « stupéfiantes » par l’équipe d’archéologues suédois qui les a récemment découvertes, des broderies fascinantes exhumées d’un lointain passé, formant le nom d’Allah sur des vêtements funéraires vikings, semblent témoigner de l’influence de l’islam sur des coutumes ancestrales remontant à l’âge d’or de ces « Normands » venus des contrées froides de l’Europe, connus pour être à l’origine polythéistes.

Selon la chercheuse de renom, Annika Larsson, qui a supervisé l’examen minutieux des différents objets trouvés dans ces sépultures vikings dans son laboratoire de l’Université d’Uppsala, en Suède, les motifs en soie étaient très répandus et prisés à « l’Âge Viking ».

Mais ceux, captivants, qu’elle a scrutés à la loupe, étaient ornés d’une calligraphie coufique invoquant à la fois Allah et Ali dont elle est convaincue qu’ils ne proviennent ni de pillages, ni du négoce, mais bel et bien d’une imprégnation musulmane des rites funéraires observés par ces anciens peuples de Scandinavie.

« Un détail passionnant est que le mot Allah est représenté dans une image miroir », a-t-elle révélé dans les colonnes du journal The Independent. « Peut-être, faut-il y voir une tentative d’écrire des prières afin qu’elles puissent être lues de gauche à droite. Vraisemblablement, les coutumes funéraires de l’âge Viking ont été influencées par l’Islam et l’idée d’une vie éternelle au paradis après la mort », a poursuivi Annika Larsson, avant de préciser : « Il est écrit dans le Coran que ceux qui vont au paradis porteront de la soie. Ce qui pourrait expliquer pourquoi les tombes vikings en étaient entièrement parées, que ce soit pour les femmes comme pour les hommes ».

Une découverte exceptionnelle qui en a laissé sans voix plus d’un de l’autre côté de la Manche, quand elle n’a pas été accueillie par des grands “Wow” marquant la surprise admirative…

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Comme toute analyse scientifico-historique, celle -ci vient aussi avec des nuances pour être précise.
    Le motif retrouvé sur une bande de vêtement est incomplet. le mot Allah ou Ali n’y est pas en entier mais à moitié.
    L’HYPOTHESE de Larsson (qui n’est pas historienne mais qui travaille dans un institut d’archéologie) est que le dessin sur cette manche est un mot, et SI ON LE PROLONGE du bon symbole (manquant), il formerait le mot “Ali” ou “Allah” en miroir transcrit en calligraphie soufie.
    Le mot n’est pas présent entièrement sur le bout de vêtement qui a été découvert dans une tombe au début du XXième siècle.
    http://stringgeek.blogspot.lu/2017/10/viking-age-tablet-weaving-kufic-or-not.html

    Ce qui est prouvé et connu depuis longtemps, c’est que le monde Vikings et Musulman sont en contact dès le Xième siècle (des milliers de pièces perses sont découvertes dans les trésors Vikings et le concept de “paradis” vikings (valhalla) est transformé/influencé par les concepts Chrétiens et Musulmans.
    Les Vikings étant autant attachés à la vie éternelle que d’autres, ils ont souvent pris les “bonnes pratiques ” des autres cultures pour améliorer leur chance d’accéder au paradis.

  2. La leçon est que les civilisations et cultures communiquent et échangent depuis des millénaires. De même que l’islam était arrivé dans le monde scandinave dès le Xème siècle, les Vikings, eux, furent les premiers Européens à aborder le continent américain.

    Le concept de mondialisation n’est ni nouveau, ni réel, c’est une supercherie pour faire vendre; dans cette même idéologie capitalo-protestante, “one world” signifie “one culture”, on comprend pourquoi l’islam dérange.

  3. Non ! l’slam sunnite SOUMMIS ne dérange absolument pas au contraire celui qui dérange c’était l’islam PANARABIQUE de Saddam hussein ou l’islam PANAFRICAIN de Kadhafi de Kahafi !! Ils ont été réduit au silence !!!

    • Fraid, ce n’est donc pas l’islam en soi qui dérange, mais plutôt une position politique et géostratégique. Cf Nasser, Mossadegh, etc.
      Le fait est que les colons de Jérusalem ou « l’opinion occidentale » en général vitupèrent en bloc les musulmans auxquels ils attribuent les méfaits du terrorisme ; ils oublient volontiers que le premier terrorisme, par le nombre de ses victimes et l’importance des destructions, c’est bien celui de l’impérialisme (US et affiliés).
      Saddam Hussein, alors favorisé par Washington, avait fait la guerre à l’Iran, et puis « on » l’a liquidé. Kadhafi contenait les migrants du sud, et l’U.E. le payait pour cela, jusqu’à ce qu’il envisage de limiter le pouvoir du dollar en Afrique : ce n’est pas son islam qui dérangeait ! D’ailleurs la coalition « du bien » et du chaos s’est appuyée sur une variante d’islamistes pour détruire la Libye et accaparer ses richesses.
      Paix et courage à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le mouvement national palestinien dans l’impasse

Autriche: un étudiant, déguisé en requin pour l’inauguration d’un magasin, arrêté à cause de la loi contre… le voile intégral!