in

Décès du Cheikh Fayçal Mawlawi

Né à Tripoli en 1941, Cheikh Fayçal Mawlawi a quitté ce monde dimanche 8 mai, affaibli par une longue maladie qui a finalement eu raison de lui.

Bardé de diplômes, en charia islamique à Damas, mais aussi en droit et sciences politiques à l’Université libanaise et à la Sorbonne, ce leader religieux et homme politique libanais d’influence occupa divers postes dans la justice islamique au Liban, et fut nommé vice-président du Conseil européen pour la Recherche et l’Iftaa.

Secrétaire général de la Jamaa Islamiya, l’une des principales mouvances islamistes du pays, bras droit de Youssouf Al Qardawî au Conseil Européen de Fatwa et de la Recherche basé en Grande Bretagne, Fayçal Mawlawi fut l’inspirateur de l’ancêtre de l’UOIF (le GIF, Groupement Islamique de France) lors de son passage en France au début des années 80.

Il est également connu pour avoir été l’un des premiers à préconiser la réactivation de la notion de fiqh al aqalyiat (le canonisme de minorité), afin de résoudre les questions qui se posaient aux musulmans européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’UFCM : l’union française des consommateurs musulmans voit le jour

Le Parlement européen lève l’immunité de Bruno Gollnisch pour ses propos anti-musulmans