in ,

Coronavirus Maroc: traité avec de la chloroquine, le Ministre des Transports va mieux

« Pendant que des pays occidentaux hésitent sur la démarche à suivre, à cause notamment de querelles académiques autour du traitement à prescrire dans les cas du «Covid-19», le ministre de la Santé est passé à l’acte. En effet, Khalid Ait Taleb a opté pour la chloroquine comme protocole thérapeutique dans la prise en charge des cas confirmés atteints par le coronavirus » écrit le site marocain L’économiste.

Réuni avec Khalid Ait Taleb vendredi 20 mars au siège du ministère, il a donné le feu vert à un protocole thérapeutique. L’évolution de situation épidémiologique relative au «Covid-19», marquée par une recrudescence du nombre des cas confirmés (143 au lundi soir) et l’enregistrement de quelques cas graves et de décès dont un jeune qui n’avait aucun antécédent médical particulier, ont accéléré le processus de décision.

Dans ce même article, L’économiste révèle  que « C’est d’ailleurs le médicament à base de chloroquine qui a été prescrit à Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement et des Transports, atteint du coronavirus à la suite d’un déplacement dans un pays européen. Les premiers symptômes comme les maux de tête et une fatigue générale ont disparu. En somme, sa situation s’améliore au point de pratiquer le télétravail. »

Publicité
Publicité
Publicité

En tout cas, selon la circulaire, les recommandations du comité ont pour objet de fournir aux professionnels de la santé les éléments essentiels dans la prise en charge des cas confirmés. Le ministre rappelle les efforts considérables consentis par son département afin d’assurer la disponibilité de ces médicaments.

Pour rappel, il a commandé tout le stock auprès de Sanofi. Attention, il s’agit d’un traitement prescrit dans les hôpitaux publics. Son application doit être surveillée. Les médecins sont formels: dans cette affaire, il est hors de question de recourir à l’automédication souligne l’Economiste.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
    • Non seulement vous avez raison, mais selon les premiers renseignements, le traitement à la chloroquine dans divers hôpitaux européens n’a pas encore donné de résultats probants. J’espère que les défenseurs très convaincus et très médiatisés de cette thérapie ne vont pas se retrouver dans la position peu glorieuse et peu enviable d’avoir donné de faux espoirs à des dizaines de milliers de gens sur la base d’expérimentations non représentatives.

  1. Ce qu’il faut en des situations pareilles est une décision, un cap.
    Les politiques n’osent pas, ou ne veulent oser. Intérêts des labo, ou intérêts de la population?
    Les gens compétents ne cessent de le répéter.
    La population va finir par braver les confinements et s’attaquer aux pharmacies pour se servir. si la valse de l’immobilisme et l’hésitation perdure.

    L’homme après cette épreuve, doit relever deux défis:
    se réformer puis apprivoiser le capital et la politique

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Au Samu de Seine-Saint-Denis, « 9 appels sur 10 sont des patients malades du Covid-19 »

New York : la vie d’un chauffeur de taxi musulman à l’heure du Coronavirus