in

Vaccin anti-Covid chinois au Maroc: des médecins marocains à l’étranger soulèvent des questions quant à sa dangerosité

Le document a fait le tour des réseaux sociaux. Datée du 26 novembre, une lettre de l’organisation Compétences médicales des Marocains du Monde (C3M) à l’attention du ministre de la Santé pose un certain nombre de questions quant à l’efficacité et la dangerosité du vaccin chinois Sinopharm. Ce même vaccin que le Maroc va utiliser pour sa campagne de vaccination.

(…)

Sur la dangerosité probable du vaccin, la lettre de C3M est même alarmante. “L’histoire du développement des vaccins nous apprend que même pour des technologies considérées comme maîtrisées, on n’est jamais à l’abri de surprises. En effet, le Vaccin RSV (virus respiratoire syncytial) dans les années 1990 s’est transformé en catastrophe sanitaire aux États-Unis (deux enfants décédés à cause du vaccin) pour des raisons peu connues, mais le procédé d’inactivation ou d’absorption sur l’adjuvant à base d’aluminium a été suspecté”, prévient la lettre.

Publicité
Publicité
Publicité

(…)

Avant le prochain lancement de la campagne de vaccination, “notre attention a été retenue par une série d’interrogations scientifiques légitimes concernant ce vaccin, les démonstrations de son innocuité et efficacité, et son adéquation par rapport aux souches circulant au Maroc actuellement”, peut-on lire dans la lettre signée par le Dr Samir Kaddar, président du réseau et médecin anesthésiste au Digestive Disease Group à Bruxelles.

Lire l’intégralité de l’article sur Tel Quel

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Plusieurs ONG dénoncent “le tapis rouge” de la France au président égyptien Sissi

Le gouvernement propose des noms issus de la diversité pour renommer les rues