in

Coronavirus : en Tunisie, une centaine de travailleurs confinés dans une usine de masques (www.lemonde.fr)

A Kairouan, l’entreprise Consomed a demandé à ses employés de rester sur place 24 heures sur 24 pour éviter le risque de fermeture en cas de contamination.

Dans les cours menant aux bureaux administratifs de l’usine Consomed, à Kairouan, au centre de la Tunisie, des chaussettes et des chemises sèchent au soleil. A l’intérieur, derrière les ordinateurs, les matelas posés au sol finissent de composer le tableau d’un quotidien inédit. Depuis le 17 août, plus de 100 employés de cette entreprise produisant des équipements médicaux consommables travaillent et dorment sur place, une répétition des 48 jours confinés déjà effectués en mars.

« La première fois c’était dur, tout le monde prenait ses marques. Maintenant chacun est habitué, même si nous avons dû réduire le nombre de personnes pouvant travailler ainsi. Nous sommes passés de 150 à 125 employés », raconte Mohamed Alouini, 33 ans, l’un des directeurs de l’usine. A leur poste de travail, musique mezoued en fond sonore, des ouvrières assemblent sans relâche les élastiques et la toile bleue des masques jetables que tous les Tunisiens ont déjà pu acheter en pharmacie pour se protéger de l’épidémie de Covid-19. Elles en produisent jusqu’à 100 000 par jour. « Nous avons été réquisitionnés pour fournir l’armée au début de la pandémie. C’est pour ça que nous avons fait le choix du confinement. Il ne fallait prendre aucun risque », explique Mohamed

Publicité
Publicité
Publicité

A l’origine, les produits phares de Consomed sont plutôt des équipements médicaux tels que les trousses chirurgicales ou les housses à usage unique pour les hôpitaux. Mais le masque s’est rapidement imposé comme une nouvelle priorité. Le frère de Mohamed Alouini, Hamza, se souvient du salon de l’Arab Health Medical Exhibition de Dubaï, en janvier, quand des clients peu communs ont commencé à le démarcher :Alouini.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Gérald Darmanin : “”Il y a deux types de séparatismes : le traditionnel, caricatural(…) Et puis il y a ceux qui pratiquent la taqiya, la dissimulation”

Attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo: deux suspects actuellement en garde à vue