in

Condoleezza Rice traitée de criminelle de guerre

Au cours d’une conférence à l’Université de Stanford , Condoleezza Rice l’ex- secrétaire d’État des États-Unis de 2005 à 2009 a été traitée de “criminelle de guerre” par une militante CODE PINK (« code rose »), une association fondée en 2002 par des femmes qui étaient opposé à la guerre an Irak en 2003.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’affaire DSK relance une enquête sur une affaire similaire à Paris

Maroc-Algérie : cœurs ouverts, frontières fermées