in

Biens mal acquis en France : une centaine de personnalités algériennes visées (www.algerie1.com)

Et si le président Tebboune disposait véritablement d’un  »plan » pour récupérer  l’argent et les biens mal acquis par d’anciens hauts responsables algériens communément appelés la «Issaba» ?

Pour invraisemblable qu’elle puisse paraître, cette éventualité n’en est pas moins de l’ordre du possible. C’est du moins ce que suggère un article du magazine Le Point, qui dans sa dernière édition à fait état d’une demande officielle de l’Algérie d’une entraide judiciaire à la France afin de recenser le patrimoine exact d’une «dizaine de ressortissants algériens».

Bien que l’hebdomadaire français n’ait pas révélé l’identité de ces hauts responsables et hommes d’affaires qui se sont  sucrés sur le dos du peuple, il précise néanmoins que les renseignements demandés par les autorités algériennes ne se limitent pas uniquement à des fais d’ordre «fiscal». Selon Le Point, pas moins d’une centaine de personnalités de l’ancien régime de Bouteflika sont ciblées par ces enquêtes déclenchées à partir d’Alger. Du coup, la France pourrait bien remettre à l’Algérie le fichier de ces «barons» algériens qui ont usé et abusé de leurs fonctions pour s’offrir des pieds à terre sur Paris et des comptes bancaires bien fournis pour  assurer leurs arrières une fois éjectés des responsabilités.

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Réflexions sur l’I(i)slam et la politique : instrumentalisation ou servitude volontaire ? (2/2)

La vie de Malek Bennabi (11)