in

BDS: un bateau israélien bloqué au Canada

Nouvelle victoire BDS : un porte-conteneurs israélien a été empêché d’accoster au port de Prince Rupert, en Colombie-Britannique, après qu’un groupe d’environ 10 manifestants – dont le but est d’empêcher Israël d’expédier des marchandises vers l’Amérique du Nord – a formé une ligne de piquetage à l’entrée du terminal à conteneurs de Fairview.

Prince Rupert est une cité portuaire située sur le littoral nord-ouest de l’île Kaien en Colombie-Britannique au Canada, juste au sud de l’Alaska Panhandle.

Publicité
Publicité
Publicité

Le porte-conteneurs Volans, est la propriété de la compagnie maritime israélienne ZIM.

Les manifestants ont déclaré qu’ils agissaient en solidarité avec un mouvement appelé Block the Boat, qui vise à empêcher Israël d’expédier des marchandises vers ce continent en réaction à la situation en Palestine.

Le navire n’a pas pu accoster car les manifestants ont dressé une ligne de piquetage à l’entrée du terminal, que les débardeurs syndiqués ont accepté de ne pas franchir. « Nous ne pouvons pas nier que le monde est un endroit interconnecté, donc le navire qui débarque ici a un impact sur la vie des gens à l’autre bout du monde », a déclaré Frances Riley, qui était l’une des nombreuses personnes à porter des pancartes.

Après avoir confirmé auprès de l’Administration portuaire de Prince Rupert que les Volans ne déchargeraient pas à Prince Rupert, les manifestants ont quitté l’entrée, permettant au port de poursuivre ses activités. Cependant, ils ont dit qu’ils reviendraient si le navire tentait à nouveau d’accoster.

En mai, des navires israéliens avaient tenté d’accoster à Oakland, en Californie, mais les 10 membres de la section locale de l’ILWU ont également refusé de franchir une ligne de piquet similaire pour soutenir les manifestants affiliés à Block the Boat. Les bateaux sont ensuite partis pour le sud de la Californie avant de retourner à Oakland pour tenter à nouveau mais sans succès d’accoster début juin, puis sont partis pour Prince Rupert le 4 juin.
Dans une déclaration envoyée par courriel à la section locale 505 de l’ILWU obtenue par CBC, le Conseil international des dockers a déclaré : « Nous tenons à exprimer notre solidarité avec les camarades qui choisissent de ne pas franchir la ligne de piquet pour défendre une cause aussi noble. »

CBC.CA

Publicité
Publicité
Publicité

EuroPalestine

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Bruno Macaes, ancien ministre portugais: “L’Islam est partie intégrante de l’Europe”

Le maréchal Haftar nargue l’Algérie