in

Bayrou a refusé d’aller au dîner du CRIF

Et revoilà venu le temps de la soirée d’exception qui brille par sa singularité communautariste au cœur de la République laïque,   revoilà venu le grand rituel dînatoire du CRIF où le Tout-paris de la politique se presse pour banqueter en serrant des mains qui asservissent, sans se soucier de l’empreinte pro-israélienne qui s’en dégage.

Quelle immense Tartufferie, une de plus au pays de Voltaire, que cet aplaventrisme mondain devant un lobby qui impose son diktat politico-religieux au vu et au su de tous, et même en direct sur la chaîne Public Sénat, et que François Bayrou a décliné cette année, après s’y être rendu dans le passé.

 « J'ai beaucoup réfléchi à cette question depuis des années. Et j'en suis arrivé à la conclusion que je ne devais plus participer à des réunions communautaires, quelle que soit la communauté qui invite des politiques dans des manifestions spécifiques », a-t-il expliqué à l'AFP, avant de renchérir : « l'organisation de manifestations publiques où les politiques se pressent en rangs serrés pour venir, d'une manière ou d'une autre, déclarer leur flamme à une communauté, m'a toujours dérangé parce qu'il y a, d'une certaine manière une volonté de capter les suffrages de telle ou telle sensibilité ».

Comme chaque année, le CRIF, qui s’est autoproclamé représentatif des juifs de France, a mis les petits plats dans les grands pour s’assurer de la préférence sioniste  du pouvoir, et ce quelle que soit la couleur de son étendard, avec en guest stars, le soldat israélien Gilad Shalit et ses  parents.

 « Pour ma part, je pense que la France est une, que ces citoyens sont d'abord des citoyens avant d'être juifs, catholiques, musulmans, bouddhistes, agnostiques ou athées » a souligné le candidat du MoDem qui croit en sa bonne étoile présidentielle.  «L'assignation publique de dirigeants politiques, invités à ce type de manifestation, ne correspond pas à ma vision de la République » a conclu François Bayrou, qui a manifestement médité l’insondable hypocrisie de la laïcité à la française.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sarkozy et Hollande se serrent la main au dîner du CRIF

Un reportage positif sur les musulmans de France