in

Après l’attentat de Vienne, l’Autriche veut interdire “l’islam politique”

L’Autriche veut durcir son arsenal législatif contre « l’extrémisme religieux ».

L’expression ne figure pas stricto sensu dans le projet de loi qui a été présenté par le gouvernement écolo-conservateur autrichien mercredi 16 décembre. Mais il s’agit « très clairement » de « combattre l’islam politique », qui est « le terreau du terrorisme », a martelé la ministre des femmes et de l’intégration, la conservatrice Susanne Raab, en présentant un « paquet antiterroriste » destiné à réagir à l’attentat de Vienne du 2 novembre, qui a fait quatre morts. Présenté un mois et demi après, ce projet est destiné à interdire toute organisation prônant une vision radicale de l’islam, comme l’avait promis le chancelier conservateur Sebastian Kurz.

« L’extrémisme religieux, et tout d’abord la charia, menace notre démocratie et n’a pas de place en Autriche », a ainsi expliqué la ministre, avant d’affirmer que « celui qui essayerait d’établir un tribunal de la charia ou de terroriser les gens dans les rues avec une police de la charia, comme on a pu le voir en Allemagne, devra bientôt en répondre devant les juges ».

Publicité
Publicité
Publicité

A ses côtés le ministre de l’intérieur, Karl Nehammer, également conservateur, a notamment estimé que le texte pourrait servir contre « les Frères musulmans qui soutiennent le Hamas ». A la différence de ce dernier qui figure sur les listes antiterroristes européennes, cette mouvance conservatrice d’origine égyptienne n’est jusqu’ici interdite dans aucun pays du Vieux Continent, mais elle est depuis longtemps sur le radar de la droite et de l’extrême droite européenne.

Lire la suite dans Le Monde

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

L’émir Abdelkader: sa définition lucide du savant qui évite toute forme de sacralisation de sa personne

Luc Bronner, directeur de la rédaction du “ Monde ” : “ aller sur CNews, c’est non. cette chaîne ne fait pas son travail : elle est problématique dans sa façon de couvrir une partie de l’actualité. ”