in

Angleterre : des jeunes filles musulmanes glanent des fonds pour des défibrillateurs cardiaques

Elles ont un coeur d’or, qui bat au bon rythme insufflé par leur pratique intensive du sport et ne s’emballe que pour accomplir de belles actions de jeu ou de bonnes actions, des jeunes filles musulmanes de Blackburn ont décidé d’agir, après avoir été prises de fortes palpitations…

Férues de football, c’est devant la petite lucarne cathodique, lors de l’Euro 2021, qu’elles ont senti les battements de leur coeur s’accélérer brusquement, sous le choc d’une scène saisissante : l’effondrement, en plein match, du milieu de terrain danois, Christian Erikson, foudroyé par une crise cardiaque. 

Une fois remises de leur vive émotion, le coeur plus léger, à l’annonce du bon rétablissement du joueur clé des « Danish Dynamite », ces espoirs du soccer, membres du Doorstep Sport Girls, n’ont plus eu qu’une idée en tête : collecter des fonds, chaussées de leurs crampons ou pas, en vue de sauver des vies. 

Publicité

Et ce, grâce à l’achat de défibrillateurs cardiaques, à la fois performants, simples d’utilisation et facilement accessibles, installés devant leur mosquée et destinés à tous, aux fidèles comme aux riverains, sans exclusive.

Galvanisées par cet objectif ambitieux, dont le Coran loue la noblesse en sacralisant la vie humaine, c’est peu dire qu’elles ont mis du coeur à l’ouvrage pour l’atteindre…

Publicité

En l’espace de quatre mois, les efforts déployés par ces jeunes filles musulmanes ont payé, faisant non seulement la fierté de leur communauté, et au premier chef de Saleem Kapadi, le président de la Masjid-e-Saliheen, mais forçant également l’admiration du maire de Blackburn, Darwen Hardman. 

« Un grand Bravo à notre groupe de filles du DoorStep Sport Girls ! Elles ont fait preuve d’un extraordinaire dynamisme et sens du dévouement ! Grâce à elles, la communauté locale s’est dotée de son premier défibrillateur, et nous sommes impatients d’en installer trois autres prochainement. Notre mosquée travaille dur pour être une référence en matière de vivre ensemble », s’est réjoui Saleem Kapadi, en présence du premier magistrat de la cité qui a applaudi des deux mains à ces mots, ne tarissant pas d’éloges envers les jeunes héroïnes du jour.

« Ces jeunes filles n’ont pas ménagé leur peine pour préserver la vie de leurs concitoyens et la Ville de Blackburn, à travers moi, leur en est extrêmement reconnaissante. Ce sont de vraies héroïnes ! Nous espérons que ces défibrillateurs aideront les résidents locaux en cas de besoin», a déclaré Darwen Hardman.

Arborant fièrement le collier cérémonial, l’accessoire des grands événements officiels, le maire de Blackburn a volontiers posé sur une belle photo de famille, de celles qui, rien qu’en les regardant, ont l’art de mettre du baume… au coeur. 

Publicité

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Ligue arabe : peut-on espérer un renouveau ?

Islamophobie : Mélenchon renvoie dans ses cordes Patrick Cohen !