in

Al-Biruni, ce grand savant musulman 600 ans avant Galilée

Al-Biruni, ce grand savant musulman 600 ans avant Galilée

Al-Biruni, cet éminent savant musulman qui, 600 ans avant Galilée, se passionna pour la thèse de la rotation de la Terre autour de son axe et sa révolution autour du Soleil.

Publiée par Oumma.com sur Mardi 24 avril 2018

Galilée, Newton, Copernic, Kepler, ces noms de grands savants vous sont certainement familiers. Leurs découvertes scientifiques majeures figurent dans les manuels scolaires.

Mais est-ce que celui d’Al-Biruni vous évoque quelque chose ? Né en 937, au Khwarezm, actuel Ouzbékistan,  cet érudit musulman éclaira le monde de ses lumières, 600 avant Galilée.

A la fois mathématicien, astronome, physicien et philosophe, il étudia la thèse de la rotation de la Terre autour de son axe et sa révolution autour du Soleil. Al-Biruni côtoya l’illustre Avicenne, dont il fut le proche collaborateur.

Polyglotte, les langues grecque, persane, arabe n’avaient aucun secret pour lui. Il maîtrisait aussi le sanskrit, l’hindi et plusieurs autres dialectes indo-aryens. Féru d’histoire, il publia un ouvrage de référence « Histoire de l’Inde » (Kitab fi Tahqiq ma li’l-Hind).

Al-Biruni fut un esprit médiéval brillant de l’Âge d’or de l’islam. Une période prolifique, où les savants musulmans étaient légion et en avance sur leur temps.

19 commentaires

Laissez un commentaire
  1. A l’époque il y a avait dans le monde islamique des humains de lumières, masculins ou féminins, qui savaient penser de façon critique car ils lisaient le Coran, alors qu’aujourd’hui on a tendance à l’ânonner et le mémoriser passivement.Trop de musulmans ont peur de tout, à commencer par avoir leur ombre et par avoir peur de « savants » qui ne savent que répéter de façon binaire hallal-haram, sans plus aucune réflexion, sans plus aucune spiritualité, sans plus aucune compassion et sans plus aucun émerveillement pour la science infinie que chaque être humain, indépendamment de ses appartenances, est en état de développer. A l’époque, on accueillait dans les mosquées-universités des savants chrétiens, juifs, zoroastriens, rationalistes ou autres. A l’époque le prophète (PBSL) permettait aux chrétiens de prier dans sa mosquée, aujourd’hui on interdit La Mecque aux « infidèles » sur la base de hadith douteux. Et donc La Mecque de l’intelligence s’est transformée en Las Vegas du désert intellectuel. Aujourd’hui, les mosquées sont la plupart du temps fermées à la pensée et transformées en nouveaux « temples du sacré ».

    • Effectivement @baraa, une mosquée sans bibliothèque et lieu de rencontres intellectuelles diverses et variées est une mosquée vide de sens 90% de son temps c’est-à-dire lorsque personne ne prie. Cet héritage a été oublié malheureusement, on oublie trop que la première université au monde était avant tout une mosquée. C’est dire la richesse humaine des mosqués d’antan.
      Jolie expression par ailleurs : “humains de lumières, masculins ou féminins, qui savaient penser de façon critique car ils lisaient le Coran”
      A laquelle je rajouterais : ET étudiaient les sciences, ce qui faisait qu’un imam pouvait être astrophysicien, mathématicien, docteur en médecine, philosophe, artisan, commerçant etc etc

    • Ne vous méprenez des savants musulmans existes toujours mais malheureusement servent les intérêts des pays de ceux-la meme qui nous insultes,vivement que les musulmans se débarrassent de ces ignares vendus qui les gouvernent.Le génie n’a pas de race ni couleur,il y a des gouvernances qui l’exploitent et les imbéciles qui les poussent à l’exil.

  2. En fait cette circonférence a été calculée presque de façon exacte par le Grec Hipparque au 2ème siècle avant JC, qui l’avait évaluée à 39.345 km, soit la presque réalité, et plus tard par l’Egypto-Grec Ptolémée, au 2e siècle après JC.

    • Bien évidemment puisque ce sont les musulmans qui ont communiqué l’héritage grec. Il avait utilisé la même technique mais a été plus précis. Notons par ailleurs, que les égyptiens ont eux-même fourni les connaissances de bases aux grecs.
      On pourrait remonter ainsi jusqu’à la mésopotamie.

      • C’est tout à fait exact.
        A l’origine de la Renaissance, concept par ailleurs contestable, on a surtout des écrits grecs, hindous, et arabes conservés par les maghrébins.
        Quant à Sumer, et à l’Egypte ancienne, on est stupéfait par leurs connaissances. Entre autres, dans le domaine de l’architecture, pour ce qui est de l’Egypte.
        C’est la vie. Toutes les grandes civilisations finissent par périr. Puis elles renaissent. Mais ça prend du temps.
        Reste à savoir si la planète en a encore, du temps. Perso, j’en doute un peu.

      • Une partie de l’héritage grec (influence perse et indienne principalement pour ce dernier) pour être précis. Ce sont des Arabes nestoriens qui par un grand travail de traduction ont permis aux savants musulmans d’accéder aux savoirs grecs.
        Les savants musulmans avant de développer et d’enrichir certaines sciences (maths, astronomie…) ont hérité du savoir moyen-oriental, perse, chinois ou indien également.

        Le savoir est une chaîne.

        • Ce que les arabo-musulmans ont surtout réalisé de plus beau c’est la création de l’université et de la bibliothèque. Ils ont ainsi institutionnalisé la création du savoir en facilitant son accès et sa diffusion et permis les diverses innovations et synthèses via la recherche et développement.
          Encore de nos jours, on ne fait pas mieux.

  3. La rotation de la Terre a été démontrée. Encore faut-il savoir ce que recouvre l’expression rotation de la Terre. Votre calcul est hors-sol…

    • La rotation de la terre a été prouvée par qui Léon Foucault ?
      Faut vraiment avoir un qi d’ablette pour croire à ces fadaises !Après on s’étonne que le monde va mal

      • La circonférence de la Terre est d’environ 40 000 KM. Si on divise par 24 heures, on obtient une vitesse tangentielle de 1666 Km/h au niveau de l’équateur. Sauf que nous sommes sur le 45ème parallèle. Du coup, cette vitesse tombe à environ 1000 Km/h. Aux pôles géographiques, on tombe à 0 Km/h.
        Accessoirement, nous nous déplaçons aussi à la vitesse faramineuse de 30 Km/seconde autour du soleil.
        Et le système solaire tourne encore plus vite autour de Sagittarus A, notre trou noir galactique.
        Sinon, pour répondre à votre question: Pressentie depuis l’antiquité, puis en terre d’Islam, la rotation de la Terre sur elle même a été proclamée par Galilée, avant d’être formellement prouvée bien plus tard par Bessel. C’est aussi la seule théorie capable d’expliquer les saisons, en raison de l’angle entre l’axe de rotation et la perpendiculaire au plan de rotation de la Terre autour du soleil.

        Dernier point. Comment parvenez-vous à une journée de 60 minutes?

        • Aux pôles géographiques, on tombe à 0 Km/h.

          Si vous parlez du pôle nord,on tombe de moitié a 800 km/h

          Mais de toute façon vous ne faite que répétez baliverne de sois disant grand scientifique qui n’ont rien prouvé,sinon d’élaborer une théorie qui s’appuie sur aucune preuve.Vous imaginez si la terre tourne sur elle même les problèmes engendré comme par exemple les tsunamis.

      • Entre autre.

        Même un qi d’huître comprendrait que si la Terre ne tournait pas sur elle, la moitié serait dans la nuit perpétuelle et l’autre dans le jour en permanence.

        Plus la Terre vieillie moins elle tourne vite sur elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Israël censure un article sur l’armement par l’armée israélienne de groupes rebelles en Syrie

Libérer l’Islam Libérer les femmes (3) : déminer le Coran