in

Affaire Copé/pain au chocolat: Rachid Nekkaz a porté plainte

Après le retrait de la plainte du CFCM contre Jean-François COPE pour diffamation, Rachid Nekkaz, porte-parole de Touche pas à ma Constitution, a décidé de déposer plainte à son tour. Trois mois après la première plainte déposée par le CFCM contre Jean-François COPE pour diffamation à l’occasion de l’affaire du « Pain au chocolat », Rachid Nekkaz regrette le retrait de la plainte du CFCM.

Cette organisation pourtant censée défendre les Français de cultures musulmanes face aux dérives racistes et xénophobes provenant d’hommes politiques de tous bords, a en effet décidé de faire marche arrière. Rachid Nekkaz regrette qu’aucune organisation des droits de l’homme ou structures pilotées par des personnalités de cultures musulmanes n’aient réagi aux atermoiements du CFCM depuis une semaine.

Prenant acte de cette situation inacceptable au regard de la défense de la dignité des Français de cultures musulmanes, Rachid Nekkaz s’est vu dans l’obligation de réagir à son tour et de saisir la justice dans cette affaire, alors qu’il est engagé dans un combat touchant à la défense des libertés, notamment la question du Niqab et des parrainages citoyens.

Rachid Nekkaz s’est rendu au commissariat du 15ème arrondissement de Paris ce lundi 14 janvier à 17h à deux pas du siège de l’UMP pour déposer plainte contre Jean-François COPE pour diffamation et incitation à la haine raciale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lady Gaga en burqa pour renouer avec le succès ?

OFII : Valls remplace Klarsfeld par un autre partisan « indéfectible » d’Israël