in

A Lyon, un conducteur BlaBlacar refuse de transporter une jeune fille voilée

Une nouvelle étape vient d'être franchie dans la discrimnation des femmes voilées en France.  Le quotidien Le Progrès évoque le cas de Djema Ouada, qui avait payé pour se rendre au Grau-du-Roi grâce au site de covoiturage BlaBlaCar. Mais à la vue de son voile, le conducteur a refusé de l’embarquer.
 
"Pour Djema Ouada (1), jeune coiffeuse, en recherche d’emploi et habitant Grigny, l’horizon des vacances a failli se limiter à l’aire d’autoroute de Solaize, en bordure de l’A7. Le conducteur de la Mégane qui devait lui permettre de rejoindre sa maman dans la station balnéaire du Grau-du-Roi, l’a laissée en plan sur le lieu de rendez-vous.« Il a refusé de me serrer la main en lançant : « Je ne prends pas le voile » relate le quotidien Le Progrès.
 
 L’adolescente de 17 ans, accompagnée d’une amie majeure, avait pourtant bien acquitté les 42,40 € après un échange par SMS avec le jeune couple.Contacté, BlaBlaCar rappelle l’éthique du site de covoiturage qui se veut « une pratique qui promeut les échanges entre personnes de milieux et d’origines différents ». Le site dit « regretter sincèrement une réaction de cette nature ». Mais le site de covoiturage rappelle aussi que le conducteur conserve son libre choix" 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La veuve de Wolinski brise le silence à travers un livre de contre-enquête sur l’attentat du 7 janvier

La photo d’un enfant syrien mort noyé bouleverse le monde